Monde Manuel Valls a été élu de justesse dans la circonscription de l'Essonne face à Farida Amrani (FI) avec 50,3% et seulement 139 voix d'avance.

L'ancien Premier ministre s'est exprimé dans un climat délétère, ses propos étant à peine audibles en raison de cris d'électeurs contestant son annonce.

L'un d'entre eux a même été évacué manu militari par les services de sécurité.

Farida Amrani, a revendiqué elle aussi la victoire au second tour des législatives dimanche. Elle a annoncé un recours dès lundi, à travers ses avocats. "En tant que candidate, j'ai constaté des irrégularités sur certains bureaux, et notamment un", a assuré Mme Amrani, avant d'ajouter: "aujourd'hui on ne reconnaît pas la victoire de l'ex-Premier ministre".

"On la revendique aussi et on annonce un recours dès demain", a poursuivi la candidate de La France insoumise. Un peu plus tôt, Manuel Valls avait annoncé dans une ambiance chahutée sa réélection dans la 11e circonscription de l'Essonne, grâce à seulement 139 voix d'avance face à Farida Amrani.