Monde Mark Zuckerberg candidat en 2020 ? Les spéculations repartent de plus belle.

La spéculation n’est pas vraiment neuve : Mark Zuckerberg sera-t-il candidat à l’élection présidentielle de l’automne 2020 ? Le président de Facebook avait clairement répondu à la question en janvier dernier par un "non" clair et net.

"Je ne serai pas candidat à un mandat public", avait-il encore assuré en mai dernier sur son profil Facebook alors que son voyage à travers les États-Unis donnait l’impression d’être le premier pas d’un candidat en précampagne.

Et pourtant, même le très sérieux The Economist a intégré dans un récent article fiction sur le prochain scrutin présidentiel la candidature de Mark Zuckerberg, qui serait toutefois battu par le président sortant…

Reste que s’adjoindre les services de Joel Benenson n’a pas manqué de relancer les spéculations sur l’avenir du fondateur de Facebook, qui n’aura que 36 ans en 2020.

Joel Benenson n’est pas n’importe qui. Il était chargé de la stratégie et des sondages au sein de l’équipe d’Hillary Clinton pour la campagne de 2016. Il avait surtout contribué à assurer la réélection de Bill Clinton en 1996 et aux deux sacres de Barack Obama, en 2008 et en 2010.

Bien entendu, il n’a pas été engagé pour réfléchir à une candidature du patron de Facebook. Joel Benenson fera de la recherche pour la fondation du couple Zuckerberg, la Chan Zuckerberg Initiative.

Mais bon, le couple a déjà recruté en janvier David Plouffe, ancien responsable de la campagne présidentielle de Barack Obama en 2008, qui a lui aussi rejoint la Chan Zuckerberg Initiative. Ken Mehlamn, directeur de campagne de George W. Bush lors de sa réélection en 2004, a lui aussi intégré l’organisation philanthropique.

Et puis, son photographe personnel n’est autre que Charles Ommanney, qui avait précédemment rempli ce rôle auprès des présidents George W. Bush et Barack Obama.

Cette possible candidature de Mark Zuckerberg a en tout cas été prise en compte lors d’une récente enquête d’opinion. Le fondateur de Facebook arriverait au coude-à-coude avec le président Donald Trump.

Il réalise même le plus mauvais score de tous les candidats démocrates potentiels : Joe Biden, vice-président de Barack Obama, Bernie Sanders et même Hillary Clinton feraient bien mieux que lui.

L’un de ses points faibles est son manque de notoriété auprès des Américains, même si Facebook est entré dans quasiment tous les foyers.

Sa traversée des États-Unis pourrait justement avoir comme objet d’être un peu plus connu du grand public.

Alors, candidat ou pas ? Pour encore mieux brouiller les pistes, Mark Zuckerberg a posté des photos de l’Iowa sur son profil Facebook lors de son passage dans l’Iowa en juin dernier.

Or, c’est justement l’Iowa qui donne le coup d’envoi de la saison des primaires lors de la campagne présidentielle…