New-Tech La libéralisation des noms de domaine est un succès

LEUVEN Après avoir été paralysé par l'avalanche de demandes le premier jour, le DNS new look semble avoir trouvé son rythme de croisière. Ainsi le rythme est des enregistrements est soutenu, avec une moyenne de 6 à 700 par jour. Cela étant, le nombre de noms de domaine de DNS BE a doublé en dix jours. Elle a effectivement enregistré 43 000 noms de domaine en dix jours, soit un nombre équivalent à celui de toutes les années avant la libéralisation.
Sur ces entrefaites, il existe donc plus de 100 000 .be . Il ressort de l’analyse que 67% de ces noms de domaine sont demandés par la Flandre, 30% par la région de Bruxelles et 13% par la Wallonie. Le rapport entre les demandes privées et professionnelles est de 25% / 75%, ce qui n’est pas étonnant. Les 6,85% d’enregistrement demandés par des Néerlandais étaient également tout à fait prévisibles.
Seks.be n’est pourtant pas le nom le plus demandé (il n’entre même pas dans le top 10), mais bien internet.be, avec la bagatelle de 668 demandes. Viennent ensuite auto.be et sport.be avec 400 demandes pour chacun. La plupart des noms de domaine ont été demandés par DNS, Worldsites, Planet Internet et Belgacom Skynet.
Bonne nouvelle enfin, le DNS prévoit également une diminution des prix de l’enregistrement à court terme.