New-Tech Liberty crack s'attaque aux Palm Pilot via un jeu à télécharger

NEW YORK Les ordinateurs traditionnels ne sont plus les seules victimes des virus. Les entreprises spécialisées dans la sécurité informatique ont signalé mardi la propagation du premier virus attaquant les ordinateurs de poche de type Palm ou Visor, baptisé Liberty crack.
Le virus de type cheval de Troie s'introduit dans les appareils sous la forme d'un shareware du jeu Liberty de Nintendo. Un shareware est un logiciel que l'on peut essayer avant de l'acheter en bonne et due forme. Les utilisateurs d'ordinateurs de poche intégrant le système d'exploitation Palm peuvent aller chercher des nouveaux programmes sur Internet qu'ils chargent sur leurs appareils via leurs PC. S'ils transfèrent Liberty crack, le virus recherche et détruit toutes les applications. Les logiciels n'étant pas stockés sur les disques durs des PC, les antivirus traditionnels sont inefficaces, précise Patti Dock, vice-présidente en charge du marketing de McAfee.com Corps. Certaines sociétés de sécurité informatique commercialisent des produits à destination des ordinateurs de poche, "mais ils ne sont pas très répandus, précis encore Patti Dock.