Belgique, pays de la tablette et du Wi-Fi

A. Ca. Publié le - Mis à jour le

New-Tech

Le quotidien technologique du Belge ? Sur une tablette, connectée en Wi-Fi, scrutant tranquillement les développements de la 4G. C’est ce que révèle l’imposante étude Global Mobile Consumer Survey du cabinet Deloitte. Un passage à la loupe du comportement numérico-mobile de 37.600 consommateurs dans 20 pays, dont 2.000 Belges.

Aucun enseignement ne surprend fortement, sauf dans les proportions, qu’on n’attendait pas si hautes, dans notre pays de cocagne à l’adoption numérique historiquement jugée prudente. "Cette année, dixit Vincent Fosty, spécialiste télécoms et auteur de l’étude, le consommateur mobile belge a rompu avec l’archétype du conservatisme belge à l’égard de l’adoption de nouvelles technologies, propulsant la Belgique dans le peloton de tête, aux côtés de la France, de l’Allemagne et des États-Unis." Rien que ça.

Tablettes : + 300 %

Le boom était humé, on en a désormais plein les narines : le taux de pénétration de la tablette tactile (iPad, mais, de plus en plus, ses alternatives Android et Windows 8/RT) atteint 30 % en 2013 contre 12 % en 2012, faisant de la Belgique le 2e pays où le taux de croissance de la possession de tablettes est le plus élevé parmi les pays développés, derrière la Finlande.

Ôtez-vous de la tête le vilain préjugé : si le taux de croissance de la tablette flirte avec les 300 % en un an, c’est en majeure partie dû aux seniors : c’est la tranche d’âge des plus de 55 ans qui affiche la plus forte hausse en termes de détention d’ardoises tactiles. De manière globale, le phénomène tablettes est très loin de s’essouffler. C’est en 2015, déjà, que le taux d’équipement d’un Belge sur deux devrait être atteint. Pour un appareil qui n’existait commercialement pas il y a 3 ans et demi !

Wi-Fi friendly

Il suffisait d’observer le (catastrophique) taux d’utilisation de la 3G en Belgique (19 % seulement en 2012, selon le baromètre TIC du SPF Éco) pour en déduire l’assertion suivante : la Belgique est plus branchée Wi-Fi que jamais. L’enquête Deloitte confirme, notre pays est celui où les smartphones et tablettes sont le plus connectés en Wi-Fi. Est-ce dû à la rapidité et la fiabilité de ce protocole ? Au fait que notre territoire, petit, regorge de hotspots et de solutions de Wi-Fi communautaire (Fon, Wi-Free, etc.) ? Ou d’une méfiance du consommateur vis-à-vis du coût du Mb, en connexion data, pratiqué (jadis) par les opérateurs ? Sans doute un compromis à la belge entre tous ces facteurs, mais 73 % des smartphones belges sont, le plus souvent, connectés en Wi-Fi. Pour 53 % en France et 35 % en Finlande.

La 4G, d’un œil discret

Les Belges savent qu’on en parle mais ignorent précisément de quoi il s’agit. Néanmoins, ils scrutent le développement du réseau mobile à très haut débit, puisque 31 % des sondés, en 2013, affirment que leur prochain téléphone sera compatible 4G.

de l’illimité et Facebook

En revanche, comme partout ailleurs, ce sont les formules illimitées des opérateurs mobiles qui remportent la préférence d’un tiers des sondés. Dont les apps préférées, nulle surprise ici non plus, restent Facebook, Google Maps, YouTube et Skype.


Publicité clickBoxBanner