New-Tech

Les voitures du géant américain sillonnent et photographient les rues de certaines villes belges


BRUXELLES Tout utilisateur du Web a, pour trouver un lieu ou pour définir le trajet à utiliser pour se rendre d’un point à un autre, très certainement déjà dû utiliser Google Maps, un service gratuit de carte géographique et de plan en ligne lancé en 2004.

Ce service, qui permet de voir quasi l’entièreté du monde à échelle d’une rue (que ce soit comme un plan classique ou sous forme d’image satellite), a été amélioré en 2007 avec Google Street View (vue de la rue, en anglais), qui permet de naviguer virtuellement dans les rues de grandes villes.

Jusqu’à avant-hier, ce service n’était disponible – mais accessible à tous évidemment – qu’aux États-Unis, au Japon, en Australie, en Italie, en Espagne, en Nouvelle-Zélande, au Royaume Uni… Depuis, les Pays-Bas sont venus s’ajouter à cette courte liste, et ce, avant… la Belgique.

Depuis une semaine, les Google cars, en effet, sillonnent et photographient les rues de notre pays.
Ces voitures estampillées Google portent sur leur toit un système qui comporte une technologie qui permet de fournir une vue de la rue à 360 degrés en n’importe quel point donné de cette rue.
Ensuite, un logiciel, propriété de Google, assemble toutes les images pour donner l’impression de continuité. Ce qui donne des résultats assez époustouflants.

Le fait que la Belgique soit maintenant dans les plans de Google entre dans une politique beaucoup plus globale. “Nous travaillons actuellement à une version européenne de Street View et nous avons eu ces derniers mois des pourparlers avec les différentes instances de protection de la vie privée en Europe”, a déclaré Alistair Verney, communication manager de Google pour le Benelux.

Par contre, pour avoir plus de réponses, la chose n’est pas aisée. “Il est difficile de dire quand le service sera prêt pour la Belgique : tout dépend de la météo, du nombre de personnes dans les rues, de la circulation, poursuit le communication manager. Tout ce que je veux vous dire, c’est que Google fera tout ce qui est en son pouvoir pour que cela aille le plus vite possible, que ce soit en Belgique ou ailleurs.”

© La Dernière Heure 2009