New-Tech Il y a quelques mois, Pegasus, un virus informatique qui exploitait trois failles IOS permettait à des pirates de hacker des iPhones. Aujourd'hui, c'est son équivalent sur Android qui se répand : Chrysaor. 

Ce virus permet de voler les données des utilisateurs de Facebook, Twitter, WhatsApp, Skype, Viver, Kakao ou encore Gmail. Chrome est également touché. Mais Chrysaor ne s'arrête pas là. Il permet aussi d'activer la caméra ou le micro du smartphone attaqué. Et lorsque les pirates ont terminé leur travail, ils peuvent effacer les traces du passage de Chrysaor. 

Google fait savoir que ce virus est très évolué mais qu'aucune application du Play Store n'a été contaminée. Chrysaor se cache par surtout sur les sites de téléchargements illégaux et les stores d'applications alternatifs.