New-Tech Eden Hazard est le nouvel ambassadeur de la marque. Pour Jean-Pierre Lutgen, Ice-Watch et le foot partagent les mêmes valeurs.

Jean-Pierre Lutgen, CEO de la marque Ice-Watch, n’a pas son pareil pour nouer des partenariats avec des sportifs, people ou autres personnalités qui défendent fièrement les couleurs de la Belgique. Et le dernier en date ne passe assurément pas inaperçu puisque c’est Eden Hazard qui a rejoint le team des ambassadeurs de la marque. Et ce n’est pas tout, Ice-Watch est aussi devenu sponsor de notre équipe nationale ! Jean-Pierre Lutgen nous dit tout !

Ice-Watch, une marque 100 % belge derrière les Diables, après avoir lancé une collection Tintin, c’est une manière de plus de rappeler la belgitude de la marque ?

"Il s’agit également d’un partenariat très emblématique. Le football est un des sports les plus fédérateurs, qui rassemble les peuples, les générations, les cultures, suscite des émotions fortes et nécessite de l’audace. Autant de valeurs qui sont chères à la marque depuis sa création."

Est-ce aussi une manière de démontrer que, dans les affaires comme dans le sport, la Belgique compte sur l’échiquier mondial ?

"C’est une opportunité supplémentaire de véhiculer une image positive de notre pays. Et, oui la Belgique est un pays qui compte !"

Eden Hazard, comme ambassadeur, c’est un peu comme marquer un penalty en finale de Coupe du Monde, non ? Est-ce que son transfert a été facile à réaliser ?

"C’est à nouveau une très belle opportunité que nous avons pu saisir à un moment clé, une année de Coupe du Monde, et le capitaine de l’équipe nationale est l’une des personnalités sportives les plus appréciées mondialement. Le partenariat s’est très rapidement conclu car les valeurs des deux parties sont très proches. L’origine belge mais une notoriété internationale, une volonté de s’adresser à toutes les générations, tous les pays et toutes les cultures. L’audace et l’accessibilité. De plus il y avait une vraie histoire. Ice-Watch a fêté ses 10 ans en 2017, Eden est N° 10 du Chelsea Football Club et des Diables Rouges."

Ce n’est d’ailleurs pas le premier sportif à endosser la vareuse d’ambassadeur d’Ice-Watch. Votre marque ambitionne-t-elle d’être la référence dans les milieux sportifs ?

"Non, il n’y a pas l’ambition ni la stratégie marketing de devenir la référence dans le milieu sportif. Dans le passé nous avons réalisé de jolis partenariats avec des stars musicales : David Guetta, Les Black Eyed Peas… pour n’en citer que deux, mais aussi avec des ambassadeurs de charme : Axelle Despiegelaere, Tatiana Silva… soit des jeunes ou des personnalités qui vivent leur passion, qui savent attirer la sympathie du public et aller de l’avant en restant accessibles."

Être sponsor des Diables, qu’est-ce que cela peut apporter à une marque comme Ice-Watch ?

"Avant tout un capital sympathie et de la visibilité en Belgique et à l’international. Les Diables déchaînent de l’émotion. Une montre est également un objet très émotionnel. Et puis prenons le temps d’y croire ! La ferveur nationale, ça se montre ! On compte sur tous."

Est-ce avant tout un choix du cœur, ou également un partenariat dont vous attendez d’importantes retombées ?

"La Coupe du Monde est un événement très médiatisé et qui touche un public très large. C’est une belle opportunité. Et avec les Diables c’est tout un peuple qui vibre. Le cœur y est à l’unisson."

Une collection aux couleurs nationales vient d’être lancée, est-ce qu’il y en aura d’autres ?

"Nous avons également reproduit la collection Ice world en y ajoutant le modèle Ice ultra plat, plus féminin. C’est une collection que nous avions déjà produite et qui suscite toujours pas mal d’intérêt. L’avenir nous dira si d’autres modèles aux couleurs nationales seront produits…"