New-Tech Vous ne les connaissez pas forcément, ou en tout cas moins que les iPhone 7 et Galaxy S8 auxquels ils s’attaquent. Et pourtant, les OnePlus 5, Honor 9, Oppo R9S et Archos Diamond Alpha en ont au moins autant dans le bide. Pour moins cher.

Qui a dit qu’il fallait obligatoirement coucher 600, 700, 800 voire 1.000 € sur le comptoir pour obtenir l’un des smartphones les plus performants du marché ? Certainement pas des acteurs moins mass market que Samsung et Apple comme OnePlus, Archos, ou la quadruplette chinoise Oppo/Xiaomi/Meizu/Honor. Des marques qui vous évoquent sans doute un certain exotisme, mais qui n’ont pas tant que ça à envier à leurs surmarketés aînés…

Commençons par OnePlus. Jadis, la marque se voulait exclusive (réservations uniquement sur invitation) et proposait un rapport qualité/prix exceptionnellement agressif. Son credo ? Never Settle. Son mantra ? Pas de compromission sur la puissance et les fonctionnalités, avec un coût comprimé. Il l’était fortement aux débuts de la marque. Il l’est devenu de moins en moins au fil du temps. La marque n’a pas échappé à sa mainstreamisation, et a troqué son système de réservations pour toucher plus de monde. Ce qui ne lui empêche pas de proposer son dernier né, dévoilé il y a quelques jours, à partir de 499 €. Pour ce tarif, le OnePlus 5 embarque un double capteur photo dorsal et des spécifications techniques du feu de Dieu, enrobés dans un design unibody sobre, mais choyé. Mémoire RAM de 6 ou 8 Go, écran Super AMOLED Full HD (pas encore de résolution WQHD, malgré la rumeur), processeur Snapdragon 835 à 2,35 Ghz, lecteur d’empreintes digitales en céramique de dernière génération (et situé à l’avant), double port pour carte (nano) SIM, USB de type-C, revêtement mat qui ne capture pas les traces de doigts, 4K, stockage interne de 64 ou 128 Go (selon la version) en UFS 2.1, la norme la plus rapide actuellement… Du lourd. Le tout pour une somme 30 % moins chère qu’un Galaxy S8 qu’il dépasse sur bien des benchmarks, mais dont, il est vrai, il n’emprunte pas le magnifique écran quasi-intégral.

Oppo, Honor, et les autres

Derrière OnePlus, il y a moins cher encore. Prenons l’exemple de l’Archos Alpha Diamond. Fer de lance de la récente alliance de la marque française avec ZTE/Nubia, ce modèle vise clairement à chasser sur les terres du haut-de-gamme. Écran Full HD de 5,2 pouces, lecteur d’empreintes dorsal, double capteur photo à l’arrière (dont l’un est monochrome), 4 Go de RAM, processeur Snapdragon 625, 64 Go de mémoire (extensible)… le tout pour 349 € !

Les deux modèles évoqués jusqu’ici seront aisément trouvables en Belgique (le OnePlus 5 en ligne, l’Archos en magasins aussi) dès la fin juin. C’est moins le cas du Oppo R9s. Oppo ? La marque chinoise, vieille d’une gross dizaine d’années, n’est pas bleue dans le secteur de l’électronique grand public. Venue du monde du lecteur MP3 et de l’audiovisuel haut-de-gamme, où elle commercialise des platines Blu-Ray que les cinéphiles s’arrachent, elle a entamé le virage du smartphone il y a quelques étés (en 2011). Avec un succès majuscule : parti de rien, Oppo est actuellement n°4 mondial devant des noms comme Sony, Nokia ou HTC, et revendique 18,2 % de parts de l’immense marché chinois, où il alterne entre première et seconde place avec Huawei, devant Samsung et Apple.

La marque, qui s’exporte de plus en plus en Asie, vise également l’Occident, sans calendrier précis.

La spécificité des mobiles Oppo ? Une caméra frontale de 16 Mégapixels, stabilisée, et un design très iPhonien à prix contenu. Il n’en faut pas beaucoup plus.

Enfin, comment ne pas citer Honor ? La marque sœur de Huawei fait la même chose qu’elle, mais sans les coûts opérationnels de marketing et de logistique, en se consacrant sur la vente en ligne. Son dernier bébé, le Honor 9, est imminent. On s’en reparle sans faute, très vite…