New-Tech

Les moins de 25 ans sont de plus en plus nombreux à quitter Facebook au profit de Snapchat.

Facebook demeure le plus populaire aux États-Unis. Or, en 2018, plus de deux millions d'internautes de moins de 25 ans s'en détourneraient toujours davantage au profit d'autres réseaux sociaux, d'après le cabinet eMarketer. Soit une baisse de -5,6 % pour les 12-17 ans et de -5,8 % pour les 18-24 ans.

Ce qui frappe, c'est que le réseau social conçu par Mark Zuckerberg pourrait continuer à gagner des utilisateurs aux États-Unis pour atteindre le nombre de 169,5 millions en 2018, soit une croissance de 1 % en un an. Cependant, ces nouveaux usagers seront majoritairement recrutés au sein des franges plus âgées de la population.

Les raisons de ce désamour auprès du jeune public sont multiples. Tout d'abord, les moyens et plate-formes de communication sont de plus en plus nombreux, et Facebook est de plus en plus considéré comme un site pour les "vieux". Il sert aussi de journal de bord, une façon de documenter sa vie. Or, les jeunes ne semblent pas se soucier de sauver leur vie en ligne, du moins pas publiquement. C'est la raison du succès auprès de cette population de Snapchat et Instagram, proposant des fonctionnalités de partage de photos et de vidéos qui disparaissent.

Il est peu probable que Facebook laisse ses jeunes utilisateurs partir sans réagir. Notons néanmoins que cette tendance ne concerne que les États-Unis, puisque dans le reste du monde, Facebook enregistre une hausse constante de ses internautes.

Il ne fait cependant aucun doute que Facebook est encore et toujours le plus important réseau social au monde. L'entreprise a récemment présenté des chiffres qui le prouvent. En tout, 2,13 milliards d'utilisateurs se connectent mensuellement à leur profil Facebook.