New-Tech Certains sites de Microsoft sont restés bloqués une partie de la journée de mercredi

WASHINGTON Le portail msn.com et certains sites Internet du groupe Microsoft (Microsoft.com, hotmail.com, encarta.com ou expedia.com), ont été en partie inaccessibles dans la journée de mercredi, en raison d’un problème de réseau, selon un porte-parole du groupe.
Le groupe Microsoft n’a pas donné l’ampleur de la panne pas plus que le nombre d’internautes qui ont été touchés. Mercredi soir, l’accès aux différents sites du groupe était rétabli.
Le portail msn.com accueille quelque 230 millions de visiteurs par mois, selon les chiffres donnés par le groupe. La panne aurait touvé son origine dans un dysfonctionnement des serveurs incapables de faire le lien entre le nom du site et son adresse IP (Internet protocole) composée d’une série de chiffres. Microsoft n’a pas exclu la possibilité d’une nouvelle attaque DOS (Denial of service, ou «refus de service»), qui aurait engorgé les serveurs, selon Adam Sohn.
La technique d’attaque est simple: un ou plusieurs pirates infectent par exemple les ordinateurs du réseau informatique d’une entreprise avec un logiciel véreux, capable de lancer des attaques appelées «refus de service».
Ces logiciels sont ensuite commandés à distance pour lancer à partir des ordinateurs infectés une attaque démultipliée contre une ou plusieurs cibles, comme les réseaux d’accès de sociétés Internet.
Ce type d’attaque avait provoqué la panne de plusieurs sites début février 2000 comme Yahoo, Amazon.com ou eBay.
Selon un responsable cité par CNet et travaillant chez atStake, une société de sécurisation des réseaux, trois hypothèses sont envisageables: Microsoft a pu être victime de piratage, d’une attaque DOS ou tout simplement d’un problème de configuration.
Quoi qu’il en soit, ce responsable juge malheureux le choix de l’éditeur de logiciels qui a placé ses quatre serveurs sur un même réseau, sans songer à disperser les risques. «Je ne sais pas pourquoi ils ont fait ça», a-t-il noté.
«C’est comme s’ils attendaient qu’une attaque DOS se produise». Microsoft.com était déjà resté introuvable plusieurs heures ce week-end, en raison d’une erreur d’une société de gestion de noms de domaines, MyDomains.com.
Ces déficiences interviennent alors que le groupe de Bill Gates est en pleine campagne de publicité pour promouvoir ses sites. En octobre, le groupe a lancé une campagne de 150 millions de dollars, avec l’objectif affiché de devenir le numéro un mondial de l’Internet devant AOL et Yahoo.