New-Tech

Lors d’une keynote largement téléphonée ce soir, l’iPhone a tenté de se reconnecter avec son glorieux ancêtre de 2007. Bilan.

Comme une envie de marquer le coup. 10 ans après la révélation au monde entier, par sieur Jobs, du produit de consommation qui allait le plus ébranler notre quotidien connecté, Apple tenait salon, ce soir, en direct de son nouveau siège flambant neuf : l’Apple Park, un campus à 5 milliards de dollars toujours en cours d’érection. Le Steve Jobs Theater, écrin dans l’écrin, a pu être finalisé de justesse, histoire de devenir le berceau du nouveau bébé officiel de la marque : l’iPhone X (dites iPhone 10).

© D.R.
Le Steve Jobs Theater, écrin dans l'écrin au coeur du campus Apple Park, toujours en cours d'érection pour 5 milliards de dollars. Il fut le siège de la keynote de ce mardi soir.

Si l’on zappe les annonces préalables à la grosse pièce de la soirée, c’est parce qu’elles furent de peu d’audace. Une Apple Watch Series 3 déclinée en une version 4G/cellulaire capable de s’affranchir de l’iPhone, une Apple TV compatible 4K/HDR, c’est pour le moins convenu et dans le sens de l’histoire et du marché.

Il n’en va pas autrement pour les iPhone 8 et 8 Plus (la version XXL), qui ne s’appellent donc pas iPhone 7S (la rumeur avait vu juste, une constante pour la soirée) mais qui auraient pu, tant ils font évoluer l’iPhone 7 par timides touchettes (un nouvelle puce A11 “bionic” - vous pouvez rire -, quelques améliorations en photo et le retour du verre trempé miroir au dos de l’engin), conservant l’exact même dessin que l’iPhone 7.

© D.R.
Le nouvel iPhone 8, et sa coque dorsale en verre miroir.

One more thing...

Et, donc, venons en au retour du “One More Thing”. Tradition pommée ancrée dans les esprits par Steve Jobs, ce gimmick permettait de garder le meilleur pour la fin lors d’une soirée d’annonce. Dans un esprit d’hommage-anniversaire, l’iPhone 10 est donc venu se caler en fin de keynote.

© D.R.
L'iPhone X (dites "dix", et pas "X").

C’est un smartphone techniquement impressionnant, superbe aussi, mais né sous... X tant il pourrait avoir plusieurs parents, de LG à Huawei en passant par Samsung. Et qui ne fait, en somme, que recracher, avec la vista unique d’Apple derrière, et son incroyable puissance marketing, les dernières tendances levées par la concurrence Androidesque, à savoir :

- Un écran AMOLED (le premier sur un iPhone, une généralité chez Samsung depuis 5 ans) de 5,8 pouces, quasi intégral et de bord à bord. On a pratiquement l’écran d’un iPhone 8+ dans le chassis d’un iPhone.

- Un double capteur photo équipé de deux optiques de 12 Mégapixels toutes deux stabilisées optiquement, et appuyées par un Flash Quad-LED.

La reconnaissance faciale, que l’on découvre chez Apple avec FaceID. Des caméras 3D, frontales, qui scannent le visage de l’utilisateur (lunettes et couvre-chefs bienvenus) pour déverrouiller l’engin. Apple promet un taux d’erreur d’1 sur 1.000.000, contre 1 sur 50.000 pour TouchID, le lecteur d’empreintes digitales qui disparait de l’iPhone X (écran intégral oblige). Ce qui obligera à maitriser une nouvelle gestuelle pour appeller le menu principal et revenir à l’écran d’accueil.

Techniquement “state of the art”, le nouvel iPhone 10 ouvre la porte comme aucun téléphone ne l’a fait jusqu’ici à la réalité augmentée (permise par le remplacement du GPU, du gyroscope et des capteurs de mouvement).

Enfin, ce nouvel iPhone X, comme les iPhone 8, sera compatible avec la norme de chargement sans fil Qi, propriétarisée par Apple avec le dock de recharge baptisé AirCharger (commercialisé à part , en 2018, et capable d’accueilir et recharger simultanément un iPhone, une Apple Watch et des Airpods). 

© D.R.
Les nouveaux iPhone pourront, dès 2018, être rechargés sans-fil, au moyen de l'AirCharger (vendu séparément).

Ultime bonne nouvelle avant de passer à la douloureuse : l’iPhone X est promis avec deux heures d’autonomie supplémentaires par rapport à l’iPhone 7. Une frugalité permise, notamment, par le peu d’appétit de l’écran, de type OLED.

Des prix stratosphériques

Les iPhone 8 seront disponibles en Belgique à partir du 22 septembre et de 809 € (919 € pour l’iPhone 8+). L’iPhone X, lui, se monnayera très chèrement à partir du 3 novembre seulement. Il coûtera... 1159 € pour la version 64 Go et 1329 € pour la mouture équipée de 256 Go. Des sommets qu’Apple n’avait jusqu’ici jamais osé frôler.

Si à aucun moment les annonces pommées n’ont suscité de la surprise, c’est parce qu’absolument tout l’agenda des annonces (design, caractéristiques, noms, prix) avait fuité au préalable. Comme si, même quand elle essayait de se reconnecter avec son glorieux passé, Apple se cassait les dents sur une conjoncture qui a définitivment changé. Même si l’iPhone X semble être un produit techniquement formidable, un Galaxy Note 8 ou un LG V30 (sans même citer l’imminent Huawei Mate 10), à part une marge bien supérieure et une aura unique, ont-ils vraiment grand chose à lui envier ?