New-Tech

Les négociateurs du Parlement européen et des États membres ont atteint mercredi un accord sur les différentes règles du paquet "télécoms", grâce auquel la Commission européenne veut mettre en œuvre le développement de l'internet super rapide sur le continent. En mars dernier, un compromis politique sur la libération du spectre radio pour la 5G dès 2020 avait déjà été atteint par les négociateurs des deux institutions européennes. D'autres éléments du paquet devaient toutefois encore faire l'objet de discussions.

L'accord conclu dans la nuit de mardi à mercredi "est essentiel pour répondre aux besoins accrus des Européens en matière de connectivité, mais aussi pour favoriser la compétitivité de l'UE", a commenté le commissaire européen en charge du marché unique numérique, Andrus Ansip.

L'Europe, qui avait été à la traîne dans le développement de la 4G, entend bien ne pas répéter cette erreur. L'exécutif européen a d'ailleurs pour ambition de faire tourner toutes les grandes villes et tous les réseaux de transport sur la 5G d'ici 2025.