New-Tech A la recherche d'un partenariat stratégique

BRUXELLES La librairie belge par Internet Proxis a donné à la banque d'affaires KBC Securities un mandat pour lui trouver un "partenaire stratégique" national ou étranger. Les actionnaires de la librairie virtuelle auraient pour ce faire donné leur accord pour vendre jusqu'à 100 pc de l'entreprise, selon l'édition de De Standaard de ce mardi.
Proxis, qui vend en ligne des livres, des cd et des vidéos, a connu une année 2000 quelque peu difficile. En effet, au début de l'année dernière, l'entreprise avait élaboré un business plan agressif prévoyant des investissements en France et en Allemagne pour la fin de l'année, ainsi qu'un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros (400 millions de francs). Il en a été tout autrement, selon De Standaard.
Le quotidien flamand souligne ainsi que Proxis a dû renoncer à ses plans d'expansion, procéder à un licenciement collectif, utiliser son budget marketing de 350 millions de francs pour financer des coûts grandissants, et rechercher de nouveaux capitaux.
Après une nouvelle injection de capital des actionnaires principaux (Mitiskaa, Mitiska Net Fund et KBC), la porte est donc ouverte, selon De Standaard, à un "partenaire stratégique".
Selon Kurt Staelens, CEO de Proxis, les pourparlers avec les intéressés potentiels auraient juste commencé. Les actionnaires n'ont toutefois pas défini de délais.
Une entreprise traditionnelle de distribution, une entreprise active dans les médias, voire un gros provider Internet seraient pour Proxis des partenaires stratégiques potentiels, conclut De Standaard.