New-Tech Sony encaisse près de 16 milliards de francs en quelques heures en Europe

PARIS Comme prévu le rush sur la Playstation2 a joué à plein vendredi dans l'Europe entière. En quelques heures ce sont plus de 500.000 consoles qui ont achetées par des fans qui attendaient ce moment depuis des mois.
Pour les moins rapides, il faudra maintenant attendre une dizaine de jours pour voir les rayons à nouveau remplis de consoles.
Dans 17 pays européens, Sony a profité à plein de la pénurie annoncée, avec des queues devant les magasins dès le petit matin. Les réunions organisées par certains distributeurs, qui visaient principalement l’effet médiatique, ont donné lieu aux scènes d’émeute escomptées. Les chiffres rassemblés par les distributeurs et par Sony indiquaient une demande supérieure de six à dix fois les quantités disponibles selon les pays.
Pour canaliser cette pénurie, due au manque de certains composants dans les usines japonaises, plusieurs pays, comme la Grande-Bretagne ou la France, avaient mis en place des systèmes de réservation. Les quantités restantes étaient donc d’autant plus limitées, et les magasins ont souvent été pris d’assaut par les passionnés.
Seule les Allemands semblent avoir boudé la sortie de la PS2. En Grande-Bretagne, où les 165.000 consoles vendues vendredi avaient été commandées à l’avance, les associations de consommateurs craignent que se développe un marché noir de la Playstation2: Nous nous attendons à voir un grand nombre d’annonces sur Internet et dans les journaux locaux pour revendre les consoles plus cher que leur prix d’achat, a déclaré le porte-parole de la Consumers’ Association Phil Evans.
En Italie, des propriétaires de magasins avouaient même qu’ils espéraient ne recevoir aucune console, afin de ne pas avoir à faire face aux milliers de clients qui avaient fait une demande depuis plusieurs mois.
Le siège londonien de Sony Computer, qui dirige les opérations européennes, se refuse à toute précision sur le montant des ventes totales ainsi réalisées en un jour. Les spécialistes du secteur ont calculé qu’elles dépassent les 400 millions d’euros (16 milliards de francs) entre les machines et les logiciels.
Lors du lancement en octobre de la Playstation2 aux Etats-Unis, à un prix nettement moins cher, Jack Tretton, le vice-président de Sony Computer of America, avait annoncé 400 millions de dollars de ventes en quelques heures.