New-Tech Euros, rasoirs, fringues, les radio tags seront partout et permettront de pister les produits (et vous) via Internet

BRUXELLES nNous vous l'annoncions hier dans la DH, la future génération de billets d'euros pourraient être équipées de radio tags, l'arme ultime pour lutter contre les contrefaçons. Que sont les radio tags?

Ceux-ci sont de minuscules lamelles électroniques de quelques dixièmes millimètres d'épaisseurs. Ils sont constités d'une puce électronique et d'une antenne qui leur permettent de communiquer par ondes radio avec un lecteur adapté et via Internet avec le fabricant du produit qu'elle marque. Les radio tags sont en quelque sorte les code-barres du futur et d'ici moins de dix ans elles devraient être présentes sur n'importe quel produit. Déjà le géant Gillette a décidé de marquer tous ses rasoirs de ces étiquettes intelligentes qui offrent la possibilité de suivre à la trace n'importe quel objet de sa production en usine jusqu'au consommateur. Pas assez clair? Exemple. Voici ce qui signifiera traçabilité en 2010. Interbrew.

Chaque jour la brasserie de Louvain produit des centaines de milliers de bouteilles anonymes de jup'. Dès leur conditionnement, elles reçoivent un radio tags, un peu comme une vache était marquée au fer blanc. A partir de ce moment, n'importe quelle bouteille de jup' existe sur le réseau. Elle a une identité, presque une vie qu'Interbrew pourra suivre à travers les centres de distribution, le magasin et finalement dans la main de l'homme, affalé dans son sofa et qui sait pourquoi. L'événement essentiel réside dans l'achat au magasin. Le consommateur passe son caddie dans un lecteur. Celui-ci, grâce aux radio tags, reconnait chaque produit dont notre bouteille de jup'. Immédiatement, la valeur des courses est débitée de sa carte de crédit. Et Interbrew, via Internet et le radio tags, sait que sa bouteille est vendue. La firme sait qu'il faut produire une nouvelle bouteille. Ce système offre donc la possibilité de gérer les stocks à la perfection et à l'échelle mondiale (économie de centaines de millions). Génial sauf que ces radio tags constituent une menace à la vie privée comme pressenti dans le film Minority Report de Spielberg. Explication dans votre prochaine DH du dimanche.

© La Dernière Heure 2003