New-Tech Selon les tests de résistance de SquareTrade, le smartphone, en rupture de stock totale, serait très sensible à la casse…

À chaque lancement d’iPhone majeur, sa polémique. Vous avez aimé l’#AntennaGate (perte du signal réseau) sur l’iPhone 4 ? Goûté au #Bendgate un peu tordu qui a émaillé les premières heures de l’iPhone 6, accusé d’avoir une propension à trop facilement se plier ? Vous allez adorer le #Fragilegate du flambant neuf iPhone X !

Sorti en grande pompe ce vendredi 3 novembre (après une ouverture des précommandes le 27 octobre), l’iPhone le plus audacieux (tant sur le plan technologique que tarifaire), répond manifestement à une très forte demande. Que l’offre a bien du mal à satisfaire pour l’instant : les défis techniques du terminal - intégration pour la première fois dans un iPhone d’un écran intégral OLED et d’un système de reconnaissance faciale avancé, intitulé FaceID - et quelques avaries de production n’ont pas permis, pour l’instant, de contenter tous les candidats à l’achat du produit, qui était en rupture de stock, partout, dès vendredi dernier.

La rupture (qu’elle soit organisée ou non), les files devant les Apple Stores, une critique qui s’enflamme (et découvre, curieusement, des technologies pourtant préalables à l’iPhone X, même si c’est sans l’aura d’Apple),… il ne manquait plus qu’un petit bad buzz pour que la boucle du lancement tonitruant soit bouclée pour Apple.

Le voici. Le labs de SquareTrade, une société qui assure les appareils électroniques contre la casse, a soumis l’iPhone X à son protocole de test de fragilité. Les verres (dos et façade) du smartphone se montreraient extrêmement sensibles aux chocs, même lors d’une chute de moins d’un mètre. "L’iPhone X casse dès sa première chute à plat sur le sol. Après cette chute, l’écran ne répond plus et la fonction tant louée de reconnaissance faciale ne fonctionne plus", écrit SquareTrade, qui qualifie le X d’iPhone de plus fragile de l’histoire. Qui plus est, les réparations sont également les plus onéreuses avec plus de 320 euros pour un remplacement d’écran et 600 euros s’il faut une réparation plus poussée. Jason Siciliano, vice-président du labo, est plutôt… cassant : "En dépit des affirmations d’Apple au sujet de la résistance inégalée du verre de l’iPhone X, c’est le plus fragile que nous ayons jamais testé. Sa fragilité ainsi que les coûts de réparations en font un téléphone à hauts risques !"

Précision : en termes de fragilité, les Galaxy S8 et Note 8 de Samsung ne s’en sortaient pas mieux que l’iPhone X. "Tant Apple et Samsung ont choisi de sacrifier la durabilité de leur produit au nom de l’innovation…"