New-Tech Jean-Marc Morandini vit des moments difficiles. Après de premières révélations faites par les Inrocks sur des castings douteux pour la web-série "Les Faucons" et qui ont amené Europe 1 à l'écarter de l'antenne, c'est au tour ce jeudi de L'Obs de remuer le couteau dans la plaie.

Le média français apporte en effet de nouvelles révélations. Selon L'Obs, qui s'appuie sur des témoignages de comédiens, Jean-Marc Morandini a organisé d'autres castings malsains en 2006, en vue de réaliser un remake du film américain Ken Park de Larry Clark. Ce film sorti en 2002 montre des ados en difficulté qui recréent des liens par la perversion et le sexe.

Jonathan, un comédien qui se confie à L'Obs, affirme avoir passé une audition au domicile de Jean-Marc Morandini. Là, il aurait posé nu et aurait remarqué quelques "photos de mecs de vingt ans nus". Jonathan ajoute: "Il m'a ensuite montré la scène la plus hard du film, celle où le personnage se masturbe en s'étranglant. Je lui dis : 'Je ne suis pas d'accord'. Il me répond alors : 'Je te laisse une semaine pour réfléchir'."

Les castings auraient continué pendant plusieurs années et auraient été menés par une certaine "Claire" qui contactait de jeunes hommes sur Facebook, leur envoyant notamment un questionnaire comportant "banalités et questions sur l'orientation sexuelle et la capacité à se mettre à nu".

Enfin, L'Obs révèle encore qu'en 2013, le blog de Jean-Marc Morandini relaie à deux reprises une annonce de casting pour un projet de "téléréalité révolutionnaire sans censure". Si la société de production n'est pas précisée, la pratique reste la même et des mails douteux sont évoqués.

Daniela Lumbroso l'attaque en justice

Si Jean-Marc Morandini n'a pas encore réagi à ces nouvelles accusations, il doit également faire face aux attaques de confrères qu'il a eu tendance ces derniers temps à "descendre" sur son blog. Après Matthieu Delormeau (vifs échanges sur Twitter) et Marc-Olivier Fogiel (dont Morandini rapporte régulièrement les faibles audiences pour son émission Le Divan), c'est Daniela Lumbroso qui passe ce jeudi à l'attaque en justice. La présentatrice le poursuit pour "dénigrement de sa société de production". JMM avait en effet affirmé à tort et à plusieurs reprises la mort de Degel Prod, société de Daniela Lumbroso.

D'après l'avocat de cette dernière, interrogé par Le Figaro, "ces critiques systématiques et absolument contraires à la réalité caractérisent une volonté manifeste de nuire en jetant le discrédit sur madame Lumbroso et en portant une atteinte considérable tant aux intérêts économiques, qu’aux employés (pour la plupart intermittents du spectacle), de sa société Degel Prod. Il tente ainsi d’affaiblir, voire de faire disparaître, une société qui lui fait concurrence ainsi qu’à ses partenaires commerciaux. Monsieur Morandini, en agissant de la sorte, par le truchement de ses sociétés de production, se rend responsable du délit civil de dénigrement commercial. Ils devront réparer les lourds préjudices causés".

Bref, on n'a pas fini d'entendre parler de Morandini et des ses problèmes.