New-Tech Napster et BMG font des émules

NEW YORK Un bon accord vaut mieux qu'un mauvais procès... Le site américain de musique MP3.com et Universal ont conclu mardi un accord à l’amiable prévoyant le paiement par le site de 53,4 millions de dollars de dommages et intérêts à Universal pour violation des droits d’auteurs.
L’accord, conclu sous l’égide du juge Jed Rakoff qui a présidé le procès, prévoit également l’utilisation sous licence par MP3.com du catalogue de titres de Universal, une filiale du canadien Seagram, selon un communiqué publié par les deux sociétés. Le site avait négocié au début de l’été un accord à l’amiable avec les quatre autres maisons d’édition musicale qui le poursuivaient en justice, Sony Music, Time Warner Music, Bertelsmann BMG et EMI en versant à chacun quelque 20 millions de dollars, selon les chiffres qui ont circulé.