New-Tech À 499 €, aucun smartphone du marché ne peut revendiquer une polyvalence et une puissance similaires au dernier-né de OnePlus…

On a beau s’intéresser aux smartphones les plus intéressants du marché (pour un budget décent de moins de 200 €, lire La DH du 20 novembre), rien à faire : en cette fin d’année, l’accumulation de terminaux haut de gamme pétille. Après les iPhone 8 et X, après le Samsung Galaxy Note 8, après les Huawei Mate 10 (Pro ou Lite), après le LG V30 (qui arrive en Belgique ces jours-ci), voici le One Plus 5T !

Petit rappel pour les distraits : OnePlus, c’est cette marque chinoise débarquée dans nos quotidiens numériques depuis quelques années, sans grands renforts de marketing ni de soutien des réseaux de distribution classique, uniquement via la vente ne ligne donc. Son credo ? "Never Settle". Son mantra ? Pas de compromission sur la puissance et les fonctionnalités, avec un coût comprimé. Jadis, la marque se voulait exclusive (réservations uniquement sur invitation). Elle l’est de moins en moins au fil du temps, puisque OnePlus a troqué son système de réservations par de la vente en ligne classique et accessible à tous, pour toucher plus de monde. Une légère hausse de prix a accompagné ce mouvement, mais OnePlus continue à pondre, chaque année, l’un des smartphones les plus puissants et polyvalents du marché au prix le plus accessible possible.

Le OnePlus 5, dévoilé l’été dernier, était clairement de ce bois-là. Mais la concurrence a cogné tellement fort cette année, standardisant les écrans pratiquement intégraux en façade notamment, qu’il fallait revenir avant 2018 et le OnePlus 6… Voici donc le OnePlus 5T. Vendu au même prix que le OnePlus 5, c’est principalement son écran qu’il modifie. Il adopte une dalle OLED (fournie par Samsung) qui s’étire pratiquement de bord à bord, au ratio désormais très demandé de 18:9. La résolution reste semblable à l’itération précédente : du FullHD +.

Le fond et la forme

Autre apport majeur : la reconnaissance faciale. Elle semble, d’après les premiers échos des testeurs, particulièrement au point sur le 5T, même si elle n’adopte pas l’approche d’Apple sur son iPhone X. Un lecteur d’empreintes digital dorsal est toujours de la revue, de même qu’un double capteur photo. La partie photo du OnePlus 5, sans doute l’une des plus critiquées, a ainsi été revue. Le second capteur est en effet désormais dédié à la capture d’images en basse luminosité. Comme le capteur principal, il s’accompagne d’un objectif grand angle équivalent 27 mm et ouvre à f/1.7. Il produit en revanche des images mieux définies (20 Mégapixels contre 16 Mégapixels sur le OnePlus5).

Côté design, pas de révolution. Mais OnePlus affirme sa différence : à l’heure où tous succombent au verre (pour des raisons esthétiques comme pratiques : c’est une condition sine qua non pour autoriser la recharge sans-fil), One Plus en reste à l’aluminium. Un matériau solide, léger, esthétique… et qui ne capture pas nos traces de doigts bien grasses que l’on voit fleurir sur tous les smartphones récents à plus de 500 € !

Plus actuel (écran bord à bord, reconnaissance faciale), toujours aussi endurant (12h12 de résistance aux tests d’autonomie polyvvalente), monstrueux (il embarque le surpuissant processeur Snapdragon 835 à 2,45 GHz; qu’il couple à 6 ou 8 Go de RAM) et fluide (via OxygenOS, dérivé maison d’Android très agréable) : ce OnePlus 5T est définitivement un tueur. D’autant plus qu’il frappe dès 499 €…