New-Tech La Business Travel Coalition s’inquiète des risques d’incendie et d’explosion.

La semaine dernière, plusieurs compagnies ont interdit l’usage et la détention de tablettes et ordinateurs en cabine. Une mesure dictée par de nouvelles mesures de sécurité, mais qui pourrait bien avoir l’effet inverse à celui escompté.

C’est en effet l’inquiétude que pointe la Business Travel Coalition, qui s’inquiète des répercussions négatives que pourrait avoir la mesure sur les voyages d’affaires, mais aussi, et surtout, du danger que représente le placement de ces appareils électroniques en soute.

"Peu d’experts de l’aviation suggèrent qu’il est prudent de charger une cale d’avion avec des centaines d’appareils électroniques contenant des piles au lithium, dont certaines pourraient être surchargées ou endommagées", a déclaré Kevin Mitchell, président de la Business Travel Coalition.

Les transporteurs qui interdisent les appareils munis d’une pile au lithium en cabine, en raison du risque d’incendie en vol, ne prennent-ils pas davantage de risques en concentrant ces équipements électroniques en soute ? C’est la question que se pose la Business Travel Coalition. Il est en effet plus difficile d’intervenir en cas d’incident en soute que dans la cabine. Fort heureusement, les cas d’explosions de batteries au lithium restent rares et n’ont jamais causé d’accident en avion.