New-Tech

Le premier véhicule autonome à circuler sur la voie publique en Belgique a été inauguré mardi matin à Han-sur-Lesse. 

Elle y transportera les visiteurs du domaine homonyme dans le cadre d'un test de plusieurs mois. Le Premier ministre Charles Michel et le ministre fédéral de la Mobilité François Bellot étaient présents pour l'occasion. La navette sans chauffeur dispose d'une capacité de 15 personnes. "Concrètement, nous commençons aujourd'hui une première phase sur un trajet de 500 mètres qui ira du parking des bus et autocars à la billetterie du domaine des Grottes de Han", explique le ministre de la Mobilité. "Dans un futur proche, le véhicule pourrait ensuite aller jusqu'à l'entrée des grottes, sur un trajet de plus d'un kilomètre et demi."

© BELGA

Un premier test avait été réalisé l'année dernière par l'institut Vias sur un terrain privé à Bernister. Mais c'est la première fois qu'un véhicule autonome est autorisé à circuler sur la voie publique.

"Ce trajet est un véritable projet de recherche ayant mobilisé un nombre important d'acteurs", poursuit François Bellot, évoquant les obstacles légaux et administratifs qu'il a fallu lever. Des modifications ont notamment dû être apportées au code de la route pour permettre à des véhicules sans chauffeurs de circuler sur la voie publique.


Programmée pour suivre un itinéraire prédéfini, la navette est équipée de divers capteurs qui lui permettent d'interagir avec son environnement et s'arrêter en cas d'obstacle. "Notre objectif sera maintenant d'étudier les réactions des passagers et usagers de la route pour éventuellement améliorer la technologie, afin qu'elle s'intègre harmonieusement dans notre vie quotidienne", détaille Karin Genoe, administratrice déléguée de l'institut Vias.