New-Tech Vous vous sentez l’âme créative, et l’envie de le partager avec le monde ? YouTube vous tend les bras. À condition d’avoir quelques outils adéquats…

Vous brillez en bricolage, poussez la chansonnette, vos copains disent que vous êtes particulièrement drôle ? Vous avez envie de vous lancer dans une carrière de YouTubeur de jeu vidéo, ou, plus simplement de partager avec le monde votre passion ou votre collection ? Un peu de bagout, de la personnalité, une science du montage et une connexion Internet ne sont pas les seuls prérequis pour rêver d’une carrière à la Cyprien ou à la PewDiePie. Un petit passage par la case matériel s’impose…

La Webcam

Oubliez la caméra intégrée à votre portable. Si vous voulez faire les choses bien, une caméra un peu sérieuse s’impose ! Largement plébiscitée par les streamers, la Logitech C920 est particulièrement recommandable. Elle capte en grand-angle, au moyen d’un autofocus rapide et précis, le tout en 1080p, à 30 images/seconde (FPS). Le tout pour moins de 100 € (comptez 79 €). À un échelon un peu inférieur, la Microsoft Lifecam HD-3000 à 25 € fait mieux que dépanner, même s’il faudra se limiter à une résolution de 720 pixels.

Le micro/micro-casque

Crucial pour bien se faire entendre par votre audience ! La Rolls, c’est le microphone externe cardioïde, qui élimine le bruit alentour pour éclaircir seulement votre voix. À tout petit budget, le micro-cravate (à accrocher au col) Zalman ZM-MIC1 est parfait pour 10 misérables euros. Si on monte un peu en gamme, un Bird UM1, sur pied, à 59 €, conviendra déjà, un Blue Yeti sera l’idéal si le budget suit (+/- 150 €). Si vous partez sur une approche gaming, le casque avec micro intégré est une alternative correcte, pour peu de choisir un modèle un tant soi peu sérieux. Comme le SteelSeries Arctis 3 (80 €), le Razer ManO’War (110 € en filaire, 170 € sans-fil) ou le Sennheinser Game One (170 €), par exemple !

Le décor

Soit vous la jouez authentique, avec votre milieu sans fard comme décor de fond, soit vous passez par une toile verte (comme au cinéma), et que vous rendrez transparente par la suite, avec votre logiciel d’editing vidéo. Un fond vert pour studio de 3 m sur 3 m débute, déjà, dans les 30 €.

Les logiciels

Deux types de softs pourraient ici vous être utile : un logiciel d’encodage et un logiciel de montage. Pour la première catégorie, la référence gratuite, c’est OBS Studio, en open-source. Il exige toutefois de s’y plonger attentivement, tant les options et personnalisation sont nombreuses. Enfin, pour monter votre vidéo, deux outils gratuits, que vous soyez d’obédience Windows ou Mac, vous tendent les mains, à tout le moins pour débuter : Windows Movie Maker et iMovie. Si le besoin se fait sentir de passer à quelque chose de plus pro, sans aller jusqu’à Adobe Premiere Pro, Pinnacle Studio 19 combine intuitivité et fonctionnalités archi-complètes. Comptez toutefois 49 €.

La lecture

Vous voilà paré techniquement. Ne reste plus qu’à maîtriser l’essentiel : l’esprit de YouTube, pour que vos vidéos soient vues au-delà du cercle de Tantine Jeannette. Le monde de YouTube est complexe à appréhender. Une lecture, facile d’accès, est ainsi à conseiller : Devenir YouTubeur, de Daniel Ichbiah. Gestion de communauté, optimisation de son audience, bonne utilisation des réseaux sociaux pour promouvoir sa chaîne… Un guide pratico-pratique, à moins de 10 €, vite lu et pourtant utile.

Y a plus qu’à !