New-Tech

Ce mardi matin, tout était rentré dans l'ordre! Retour sur un problème qui a touché beaucoup de monde.

Les SMS se suivaient, comme les tweet rageurs, au sujet des mails qui ne partaient pas ou qui n’arrivaient pas sur le réseau de messagerie gratuite Internet Outlook qui a repris les utilisateurs d’Hotmail (il y a 20 ans) et recouvre la messagerie de l’ancien service MSN. C'est l'Europe qui était concernée, et probablement un "nœud" informatique situé en Irlande. Les observateurs de la chose évoquaient ce lundi des "milliers" de comptes inaccessibles, sans plus de précision. Pour le Belge Cédric Braem (InternetVista), précisément en déplacement à Dublin, il semblait que"les pays les plus touchés soient le Royaume-Uni, la France et... la Belgique". Le problème s'est ensuite élargi à l'Espagne, au Portugal, à la Suisse, l'Autriche et l'Italie.

L’origine du problème reste obscure, problème de base de données utilisateurs ou panne matérielle ? Selon Microsoft, le service Outlook.com compterait quelque 400 millions d'utilisateurs actifs. François Bryssinck, le patron de la société informatique bruxelloise Mégabyte, assurait ce lundi que "le problème n'affecte pas le système bureautique Microsoft 365, mais uniquement les messageries gratuites".

Le problème a débuté en milieu de journée. Chez Microsoft, on suivait évidemment le dossier de très près. Les ingénieurs du groupe américain ont confirmé qu'une partie de leur infrastructure ne répondait pas pour des causes indéterminées. Ils ont donc redistribué les courriels vers d'autres serveurs pour rétablir le service. La situation semblait s'améliorer en début de soirée, avec un retour progressif à la normale.