New-Tech

Le tribunal de grande instance de Paris a confirmé lundi la condamnation du géant américain de l'internet Yahoo

PARIS Le portail Yahoo devra filtrer l'accès des internautes français à un site vendant aux enchères des objets nazis.
Le juge Jean-Jacques Gomez a retenu pour le filtrage une solution technique, proposée le 6 novembre par trois experts, qui serait efficace à 90%.
La compagnie américaine aura trois mois pour appliquer cette mesure, faute de quoi elle devra ensuite payer une amende de 100.000 FF par jour de retard.
Il n'a pas suivi les arguments des avocats de l'annuaire américain, qui avançaient que la loi française ne pouvait s'appliquer au contenu d'un site internet américain, qui serait par définition supranational.
Saisi par la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) et l'UEJF (Union des étudiants juifs de France), le juge Gomez avait décidé le principe de cette condamnation dès le 22 mai et les experts avaient été chargés depuis lors de trouver une solution technique.
Cette mesure est une première judiciaire, et l'affaire a eu un grand impact dans le monde de l'internet, en raison notamment de la taille de Yahoo.
Environ 49 millions de personnes se connectent chaque mois dans le monde sur son site anglophone et environ 1,6 million sur son site français, selon des chiffres de la société.