Santé

La finale internationale de "Ma thèse en 180 secondes" se tiendra ce jeudi à Lausanne, en Suisse.

Expliquer en 3 minutes à un public sans connaissance scientifique spécifique le sujet à priori complexe d'une thèse : voilà l'objectif du concours de vulgarisation scientifique "Ma thèse en 180 secondes", dont la finale internationale se déroulera ce jeudi 27 septembre à Lausanne, en Suisse.

Martin Delguste, ingénieur civil de formation et doctorant à l'UC Louvain, sera le représentant belge à cette compétition francophone à laquelle le Bénin, le Maroc ou encore Madagascar participeront.

Le sujet du jeune homme de 27 ans peut sembler barbare à première vue : "l'étude des interactions entre cellules et virus de l'herpès à l'aide de la microscopie à force atomique" (voir vidéo). Pour vulgariser son sujet, Martin Delguste qui ne peut être aidé que d'une seule diapositive est parti d'un jeu connu de tous, le Cluedo. Le thème de sa présentation : "Dompter les virus pour mieux les combattre : un jeu d'enfant ?" "Pour réussir à vulgariser, il faut trouver des points communs entre un sujet compliqué et des choses simples" explique l'homme originaire de Louvain-la-Neuve. "Je cherchais une histoire globale qui pouvait maintenir le public en contact avec mon sujet. J'imaginais un procès où j'accusais le virus puis j'ai pensé au jeu du Cluedo. J'ai alors fait un parallèle entre ce jeu et le sujet de ma thèse . L'objectif est vraiment de raconter une histoire en restant pointilleux scientifiquement tout en étant simple dans mes propos."

Celui qui a été sélectionné parmi 19 candidats lors de la finale belge réunissant les candidats des autres universités du royaume aura un grand ennemi ce jeudi : le temps. La présentation de chaque candidat est en effet chronométrée et doit durer 180 secondes. "Le chrono est en effet un élément de stress" avance Martin Delguste. "Pour me faciliter la tâche, j'aurai des points de repère dans mon texte lors de cette finale. Et je suis toujours prêt à modifier la fin de mon texte pour finir sur le gong, après exactement 180 secondes."

© mt180.be

Pour celui qui pratique l'athlétisme à un top niveau en Belgique, l'objectif de cette finale sera avant tout de prendre du plaisir. "Il y a un côté un petit peu frustrant car on travaille dur pour finalement 2 fois 3 minutes de présentation" explique le doctorant. "Je suis donc impatient de le faire et de prendre du plaisir. Le classement est dérisoire même si on est là pour faire de notre mieux. La compétition sera rude."

Quoi qu'il arrive, ce concours de vulgarisation lui aura apporté énormément de choses. "Qu'on gagne ou non, on apprend déjà beaucoup d'un point de vue de la communication" avance Martin Delguste. "Nous avons eu deux journées de coaching à l'UCL avec une professionnelle de la prise de parole. Grâce à ma qualification pour la finale internationale, j'ai pu visiter des laboratoires, rencontrer des scientifiques... C'est une chance unique !"

La finale aura lieu ce jeudi à 18h à Lausanne et sera visible en direct sur le site officiel du concours et sur la page officielle de l'Université de Lausanne.