Santé Estelle, 19 ans, a vécu une situation dramatique en voulant réaliser sa teinture elle-même.

Son corps a fait une réaction allergique à l'un des produits présents dans la coloration et son front a tout simplement... doublé de volume. C'est au Parisien qu'elle a raconté sa mésaventure.

Comme de nombreuses jeunes filles de son âge, Estelle a voulu changer de tête en modifiant la couleur de ses cheveux. En passant de blonde à brune, elle ne s'attendait pas à un tel changement. "J'étais défigurée, j'avais une tête d'ampoule", explique-t-elle. Son tour de tête est passé de 56 à 63 centimètres.

Un tour chez le pharmacien et elle repart avec des antihistaminiques et une crème contre les démangeaisons mais, le lendemain, la situation avait empiré. Elle fait une allergie au paraphénylènediamine (PPD) et manque même de s'étouffer à cause du gonflement de sa langue. "Les médecins m’ont fait une piqûre d’adrénaline, m’ont gardée toute la nuit". La PPD permet de faire tenir les colorations foncées sur les cheveux mais ce produit n’est pas autorisé dans d’autres cosmétiques (maquillages, poudres…)

La jeune fille a décidé de partager son histoire sur les réseaux sociaux : "J'ai décidé de lancer l'alerte et de prévenir les autres jeunes filles qui pourraient avoir la même idée que moi, j'ai envie de leur dire 'ne faites pas ça'", lance Estelle.