Santé 3.500 Belges meurent annuellement des suites d’une pneumonie en Belgique. Bon nombre d’adultes ne se font pas vacciner.

Il est un virus qui est plus mortel que la grippe et contre lequel peu d’adultes sont protégés : le pneumocoque. Selon une enquête de santé belge, seuls 8,5 % de la population à risque a été vaccinée.

Le Dr Michel Moutschen, professeur à la faculté de médecine de l’ULg et chef du service des maladies infectieuses et médecine interne générale au CHU explique qu’"une bonne partie des maladies invasives à pneumocoques chez l’adulte aurait pu être prévenue".

Qu’est-ce qui explique, selon vous, le manque de vaccination contre ces infections ? On n’en parle pas assez ?

"Ce vaccin est peu connu. Il est question de promotion de ce vaccin, c’est vrai. Mais il y a aussi le fait que l’ancien vaccin, toujours utilisé en combinaison avec le nouveau, a mauvaise réputation quant à son efficacité modérée. Il y avait de nombreux rappels à faire."

Vous parlez de rappels. Avec le nouveau vaccin, on doit se faire vacciner tous les ans ?

"Non. Il est recommandé à l’adulte de se faire vacciner contre le pneumocoque tous les cinq ans. Le vaccin n’est malheureusement pas remboursé mais, au vu des bénéfices, il mérite d’être considéré."

Tous les adultes doivent le faire ?

"Non. Surtout les personnes en bonne santé mais qui ont le désavantage d’avoir plus de 65 ans. Le risque de contracter une maladie invasive augmente à partir de cet âge-là. Les personnes atteintes de maladies du système immunitaire ou de maladies chroniques graves (insuffisances rénales, diabète mal équilibré...) quel que soit l’âge."

Quels sont les plus grands risques d’une infection à pneumocoque?

"La mort. Il y a deux degrés de gravité. Il y a d’une part les maladies non invasives comme des pneumonies non compliquées qui ne posent pas trop de problèmes. Il y a aussi les maladies invasives comme la méningite. Mais aussi, essentiellement, la septicémie qui peut mener au décès par choc et si survie, il peut y avoir des complications comme la gangrène des membres."