Santé

C’est l’astuce que l’on nous donne parfois (voire même très souvent), quand on se fait piquer par une méduse, il faudrait uriner sur la plaie pour soigner démangeaison et douleur.

Ce moyen assez original pour se soulager (à deux reprises pour le coup) est-il vraiment conseillé? Et bien non, c'est une légende car cela n'a jamais été prouvé scientifiquement que l'urine avait des bienfaits pour calmer la douleur.

Lorsque l’on se fait piquer par une méduse, on reçoit de l’histamine, une substance urticante diffusée par les tentacules de la méduse à l’aide de toutes petites aiguilles. C’est la même substance que l’on retrouve dans les orties ou lorsque l’on se fait piquer par une abeille. Pour limiter les effets d’une piqûre de méduse, il faut enlever les récepteurs des tentacules qui restent plaqués sur la peau. Outre la douleur vive, cette piqûre provoque des boutons et des démangeaisons.

Pour limiter les effets de la piqûre, il faut donc enlever les récepteurs des tentacules qui restent plaqués sur la peau mais sans avoir de contact direct avec les restes de tentacules. Il ne faut donc absolument pas faire cela avec sa main, mais plutôt avec un objet qui nous permet de racler notre peau. Un ticket de métro, un bâtonnet de glace, etc. par exemple.

Après cela, il est conseillé de rincer la zone où la piqûre a été faite à l'eau de mer. Pourquoi à l'eau de mer. Car à l'eau douce, les récepteurs peuvent toujours se libérer et injecter leur venin, contrairement à l'eau de mer.

Sinon il reste toujours la solution de Jamy Gourmaud qui indique que le remède miracle serait... la mousse à raser! Pourquoi? Car la mousse à raser dilate les pores de la peau et permettrait donc de faire partir très facilement les petites aiguilles qui injectent l'histamine! Encore faut-il avoir de la mousse à raser sous la main lorsque l'on va à la plage...