Santé

La part de bénéficiaires de l'intervention majorée dans la patientèle des médecins généralistes a eu tendance à fortement augmenter ces dernières années, constatent vendredi le Journal du Médecin et son pendant flamand le Artsenkrant. 

En 2013, les BIM représentaient 18% des consultations chez le généraliste, en 2017 cette proportion atteignait près d'un quart (22%), selon des chiffres de l'Inami. Le total des consultations effectuées pour des patients bénéficiant de l'intervention majorée l'an dernier est de 7,8 millions.

D'année en année, la part de BIM semble augmenter, mais un coup d'accélérateur supplémentaire a été donné par l'introduction en octobre 2015 du régime de tiers payant obligatoire. Tout médecin généraliste est désormais légalement obligé d'appliquer le tiers payant aux patients bénéficiant d'une intervention majorée qui se présentent chez lui en consultation, et qui ne paient donc sur place que le montant du ticket modérateur.

Selon le Journal du Médecin, le nombre de consultations avec un BIM a ainsi bondi de 13,8% entre 2015 et 2016.