Santé

L'alcool tue quelque 3 millions de personnes dans le monde chaque année, ce qui représente un décès sur vingt, a averti vendredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS). 

Dans un rapport sur la consommation d'alcool dans le monde et ses conséquences néfastes sur la santé, l'agence de l'OMS souligne que la consommation d'alcool tue davantage que le sida, la tuberculose et la violence réunis.

Maladies infectieuses, accidents de la circulation, blessures, homicides, maladies cardiovasculaires, diabètes... 5,3% des décès dans le monde sont liés à l'alcool chaque année, selon l'OMS.

Chez les plus jeunes (20-29 ans), ce taux atteint 13,5%.

Au total, l'alcool a tué dans le monde quelque 3 millions de personnes en 2016, contre 3,3 millions en 2012 selon le précédent rapport de l'OMS à ce sujet.

Trois quarts des décès concernent des hommes.

L'OMS note qu'il y a eu "certaines tendances mondiales positives", pointant la réduction enregistrée depuis 2010 des beuveries épisodiques et du nombre de décès liés à l'alcool. Mais, expliquent les experts, "le fardeau global des maladies et des blessures causées par la consommation nocive d'alcool est inacceptable, en particulier dans la région européenne et dans la région des Amériques".

Plus de 200 maladies sont liées à la consommation d'alcool.