Santé

Un Belge sur trois utilise cette médecine alternative, dont le remboursement fait débat en France.

En France, le débat sur l'homéopathie est revenu sur le devant de la scène: le 18 mars dernier, 124 professionnels de la santé ont signé dans Le Figaro une tribune enjoignant les pouvoirs publics à "ne plus rembourser par les cotisations sociales les soins, médicaments ou traitements issus de disciplines refusant leurs évaluation scientifique sérieuse."

Le débat a pris une telle ampleur que le ministère de la Santé a saisi la Haute Autorité de Santé (HAS) afin d'étudier la question du remboursement des médicaments homéopathiques: en France, une trentaine d'entre eux sont en effet remboursés à hauteur de 30%. L'avis est attendu pour février prochain.

L'homéopathie repose sur deux postulats, pour lesquels aucune preuve scientifique sérieuse n'a jamais été apportée.

(...)