Santé

Le nombre de personnes en incapacité de travail de longue durée (plus d'un an) a continué d'augmenter l'an dernier. Ils étaient 390.765, contre 370.408 en 2015, selon le rapport annuel 2016 de l'Institut national d'assurance maladie-invalidité. 

L'Inami a toutefois intensifié ses efforts pour aider ces personnes à retrouver un emploi, puisque 45.394 personnes (40.724 salariés et 4.670 indépendants) en incapacité ont repris le travail à temps partiel (pour 39.787 en 2015) et 5.413 personnes ont entamé un parcours de réinsertion socioprofessionnelle (pour 3.349 en 2015). L'Institut a en outre reçu chaque mois une cinquantaine de nouvelles demandes d'indemnisation pour des accidents médicaux. 

Le Fonds des accidents médicaux (FAM) a ainsi procédé à une indemnisation dans onze dossiers. Malgré les efforts soutenus de l'équipe du FAM, le traitement des dossiers connait encore un important retard, souligne l'Inami. Le traitement est essentiellement ralenti lors des examens médical et juridique des dossiers, sur la base desquels le FAM peut fournir un avis. Pour résorber ce retard, le fonds souhaite compléter son cadre du personnel (juristes et médecins) et faire appel à des bureaux d'experts juridiques et médicaux externes.

Le Service d'évaluation et de contrôle médicaux (SECM), lui, a détecté près de 8,8 millions d'euros attestés indûment à l'assurance soins de santé en 2016 par les dispensateurs de soins (médecins, pharmaciens, infirmiers, hôpitaux, etc.). Le "gendarme" de l'Inami a clôturé 602 dossiers de contrôle en 2016, contre 1.122 en 2014. Les fraudeurs ont accepté de rembourser volontairement à peine 25% des montants indus, soit 1,8 million d'euros.

Enfin, dans le cadre de la fraude sociale des assurés sociaux, le Service du contrôle administratif a contrôlé 4.000 dossiers individuels. La fraude a été constatée pour un montant dépassant 5 millions d'euros et 500 sanctions administratives ont été infligées aux personnes en infraction, pour un montant de 350.471,83 euros.