Santé

Une étude thérapeutique originale coordonnée à Marseille va tester l’intérêt de la plongée sous-marine chez des victimes des attentats du Bataclan. 

La plongée sera associée avec de nouvelles techniques anti-stress et des éléments de relaxation subaquatiques. Objectif : favoriser l’ancrage de l’esprit des personnes souffrant de stress post-traumatique à vivre le moment présent en immersion, tout en contrôlant leurs mouvements respiratoires, comme dans les techniques de relaxation classiques (méditation, yoga, sophrologie…). 

Deux groupes sont prévus, l’un avec plongée, l’autre sans mais avec des activités sportives variées. Si les techniques de plongée améliorée démontrent leur supériorité, elles pourraient être mises en œuvre non seulement au profit de la population générale mais aussi de professionnels exposés à des stress intenses, comme les militaires ou les pompiers.