Santé Médecine générale, imagerie médicale, analyse sanguine et urinaire constituent le quotidien de cet ami des animaux

Ils sont en Belgique plus de 4.000, tous animés de la même passion pour ces animaux qui nous entourent : chiens, chats, NAC (nouveaux animaux de compagnie), animaux de rentes, chevaux… Les vétérinaires constituent une véritable corporation animée par l’amour de la nature et de la science.

Au quotidien, le docteur vétérinaire constitue l’allié de choix pour la santé et le bien-être de votre fidèle compagnon.

Vous avez forcément déjà poussé la porte de sa clinique ou de son cabinet mais le connaissez-vous vraiment ?

Vous êtes l’heureux propriétaire d’un compagnon canin, félin ou d’un autre animal, ce qui amène forcément régulièrement à fréquenter la clinique vétérinaire ou le cabinet vétérinaire proche de chez vous.

Armé de son stéthoscope, le docteur vétérinaire vous y a reçu avec prévenance, soucieux de vous aider à choyer et à soigner votre ami à quatre pattes.

La consultation se déroule selon un véritable rituel : quelques questions posées pour constituer ce que l’on appelle une anamnèse c’est-à-dire les faits et données qui permettent de cibler l’origine du problème, un examen général de votre compagnon (une auscultation, l’observation des muqueuses, la prise de température…) et si cela s’avère nécessaire la mise en œuvre d’examens complémentaires tels que prise de sang, analyse d’urine, radiographie, échographie…

La consultation peut aussi simplement concerner la vaccination, la vermifugation ou encore l’identification de votre compagnon à quatre pattes.

Dans ces cas précis, l’examen général reste de mise… et l’acte de prévention est posé ensuite en toute tranquillité !

Le vétérinaire, vous l’aurez compris, se doit donc de maîtriser bien des domaines de la médecine : médecine générale, imagerie médicale, analyse sanguine et urinaire constituent le quotidien de cet ami des animaux.

Au-delà du diagnostic, le vétérinaire applique ensuite les traitements appropriés. Il peut alors s’employer à développer ses talents au service de la santé de votre compagnon à poils ou à plumes dans des domaines aussi variés que la chirurgie orthopédique, l’obstétrique, la chirurgie des tissus mous, la dermatologie, l’ophtalmologie…

Pour certains d’entre eux, le choix de méthodes thérapeutiques telles qu’homéopathie ou acupuncture est posé… des médecines douces au service de la santé des animaux !

Tour à tour généraliste, chirurgien, obstétricien, mais aussi confident dans les moments parfois difficiles vécus par le propriétaire soucieux et inquiet de l’état de son compagnon, le vétérinaire est donc bien plus qu’un simple généraliste !

Outre son rôle de médecin et de gardien de la santé de votre fidèle compagnon, le vétérinaire est également votre meilleur allié et conseiller dans le domaine de l’alimentation.

Que ce soit dans le cadre d’un support à un traitement thérapeutique, ou tout simplement dans les conseils pour une alimentation complète et équilibrée au quotidien, votre vétérinaire peut, au vu des besoins ciblés de votre compagnon, vous orienter dans le meilleur choix de l’aliment adapté. Et ce n’est pas toujours aussi simple que ce que l’on ne pourrait penser.

N’hésitez pas à lui en parler…

Certains vétérinaires choisissent de se perfectionner dans des domaines précis de la médecine vétérinaire et après des études approfondies, des longues périodes de stage et d’écolage, et des examens très poussés au sein de collège européen de vétérinaires spécialistes, deviennent de véritables experts reconnus dans leur domaine respectif de prédilection. Il est ainsi possible de croiser la route de spécialistes en dermatologie, orthopédie, reproduction…

Ces vétérinaires sont là pour aider dans les cas plus difficiles, plus compliqués auxquels un vétérinaire généraliste pourrait être confronté !

La profession s’organise donc en toute confraternité avec toujours un objectif commun : la santé de nos compagnons à poils ou à plumes.

a la place d’être au quotidien généraliste, chirurgien, radiologue ou encore dentiste, certains vétérinaires s’orientent aussi vers d’autres secteurs et d’autres missions : ainsi, des opportunités se profilent dans les laboratoires (industrie pharmaceutique, industrie agroalimentaire), la recherche et l’enseignement, l’armée, comme vétérinaires inspecteurs dans les services de la santé et la protection animales.

Un métier au service de la santé humaine aussi… !