Santé Résistants au froid, les nuisibles domestiques provoquent des allergies.

Après un été chaud, lors duquel les acariens se sont bien reproduits, les matelas, oreillers et autres fauteuils en tissus comptent quelque 2 millions d’acariens. L’automne est une des périodes les plus propices aux désagréments. En effet, l’air plus humide et moins chauffé augmente la résistance des acariens et les aide à mieux proliférer.

Microscopiques, ces petits nuisibles domestiques provoquent des réactions allergiques: 20% de la population belge y seraient sensibles. "Entre 20 et 25% des personnes sont sensibilisées aux acariens", précise le Dr Charles Pilette, pneumologue et responsable du Centre de l’Allergie aux cliniques universitaires Saint-Luc. "On estime qu’environ une personne sensibilisée sur deux va développer une allergie qui peut se présenter sous la forme de rhinite allergique, voire de l’asthme". En réalité, l’humain qui y est sensible réagit aux déjections de ces petites bêtes et plus particulièrement à leurs "enzymes digestives".

Comment faire pour éviter que les réactions allergiques n’empoisonnent le quotidien?

"Il existe diverses précautions à prendre. Les traitements médicamenteux (antihistaminiques, anti-inflammatoires ou désensibilisation) et les mesures générales anti-acariens", ajoute le spécialiste de la Clinique de l’Allergie. Mais, précise le pneumologue, "une seule mesure ne suffit pas." Il faut donc multiplier les précautions pour limiter les dégâts.

Première précaution: la gestion de l’humidité. "Les acariens prolifèrent quand il y a de l’humidité. La contrôler est essentiel. Le taux d’humidité doit être maintenu à 50%. Il faut aérer quand il fait sec et froid, 10 minutes le matin et 10 minutes le soir, pas toute la journée. On évite les peluches dans le lit et les tapis plain dans la chambre".

Autres précautions, plus contraignantes: " Aspirer les matelas tous les 15 jours avec un aspirateur muni d’un filtre HEPA et laver la literie à au moins 60 degrés."

En dernier recours, et au cas par cas, le spécialiste conseille aux allergiques de dormir dans des housses anti-acariens qui empêchent le contact avec les allergènes. Il évoque également Acar’Up, un produit naturel qui permet d’éradiquer les acariens. "Ce spray contient de la phéromone qui attire les acariens. Après un laps de temps, on retire les draps et on les lave. On aurait éradiqué 98% des acariens, selon leurs laboratoires. Mais on n’a pas encore d’étude solide qui démontre l’efficacité de ce spray sur la rhinite allergique, bien qu’on la suppose."