Santé

Le changement de température de ces derniers jours a un impact sur notre moral et notre garde-robe. On s’habille plus chaudement pour éviter de greloter le matin. Les plus naïfs, pensant que la température extérieure est plus élevée, poussent leur corps à maintenir sa température de 37 degrés, tant bien que mal. La sensibilité nasale est également mise à rude épreuve. 

Les rhinovirus, de saison, sont responsables de rhumes et d’états grippaux fort désagréables. Nez qui coule, yeux qui pleurent, gorge qui gratte, difficultés à avaler, nez encombré... Les angines, bronchites, rhumes, rhynopharingites et autres otites virales sont les virus de saison.

“La saison des virus tels que les rhinovirus a débuté”,note le Dr Christelle Meuris, infectiologue et médecin hygiéniste au CHU de Liège. “On ne sait pas ce qui pousse certains virus, comme la grippe, à adopter une saisonnalité. On sait cependant que lorsqu’il fait moins beau, on a tendance à être plus confinés. On manque de vitamines D. Les virus se propagent avec plus de facilité.”

En cas de virose, il n’y a pas grand chose à faire. Les antibiotiques ne sont pas recommandés. “Le virus de la grippe est le seul virus du moment à avoir un vaccin”, continue la spécialiste. Seule la prévention peut aider à ne pas propager un virus. “En cas de virus, on va traiter les symptômes avec des anti-inflammatoires et des pastilles pour la gorge, par exemple. On va essayer de soulager le patient, lui offrir un confort. Il n’existe pas de traitement miracle. Et on ne peut pas prévenir la maladie. La meilleure façon de ne pas propager un virus, c’est d’essayer de respecter les règles d’hygiène en éternuant dans son coude ou dans un mouchoir, en se lavant les mains, en évitant de rendre visite aux plus faibles...”