Santé Une étude comparant les efforts des pays européens relance le débat sur la lutte contre le tabagisme.

15.000 morts par an. C’est le nombre de victimes belges que fait la cigarette. Un nombre inquiétant qui montre à quel point la guerre contre le tabac est loin d’être gagnée. Une étude parue récemment dans la revue américaine The Lancet montre qu’en matière de lutte contre le tabagisme, certains pays (la Grande- Bretagne, l’Irlande, l’Islande et la Norvège) font mieux que d’autres, grâce à des mesures comme l’augmentation du prix du tabac, l’interdiction de fumer dans une voiture où se trouvent des mineurs, le paquet neutre ou l’interdiction de la publicité.

Et en Belgique ? On est à la traîne. "Pour que le nombre de fumeurs diminue, il faut que l’augmentation du prix du paquet de cigarettes soit conséquente. En dessous de 10 %, on estime que ça n’a aucun effet", explique-t-on à la Fondation contre le cancer. Et de rappeler que les dépenses engendrées par le tabac se chiffrent à environ 13 milliards d’euros par an.

Chez nous, le prix d’un paquet de 20 cigarettes tourne autour de 6 € en moyenne. C’est moitié moins qu’au Royaume-Uni et en Irlande où le paquet a franchi la barre symbolique de 10 €. Cela a permis de dissuader 30 % des fumeurs. Reste qu’augmenter le prix du paquet de tabac ou instaurer le paquet neutre ne suffit pas. Seul un ensemble de mesures peut faire bouger l’épidémie. La France vient tout juste d’en faire le constat. En effet, le paquet neutre était entré en vigueur en début d’année dans l’Hexagone, au grand dam des cigarettiers. Au sortir du premier trimestre, il ressort que les ventes de cigarettes ont rebondi, après une année 2016 en recul.

Comment lutter de manière efficace contre le fléau du tabagisme ? Fin mars, la Fondation contre le cancer rappelait quelques objectifs à atteindre pour que notre pays rejoigne le peloton de tête. Parmi eux : introduire les paquets neutres; compléter l’introduction des paquets neutres par une interdiction totale de toute forme de publicité dans les points de vente; interdire de fumer dans les voitures en présence de mineurs; augmenter substantiellement le prix du tabac.

Actuellement, la Belgique ne se classe qu’en treizième position dans la lutte contre le tabac. "C’est regrettable", juge-t-on à la Fondation contre le cancer. La Belgique avait en effet bien commencé. Par exemple, nous sommes le premier pays européen à avoir utilisé des photos dans les avertissements sanitaires et à avoir écrit le numéro de Tabacstop sur tous les paquets de cigarettes.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), une personne environ meurt toutes les six secondes à cause du tabac. Ce chiffre représente un décès d’adulte sur dix.