Pourquoi on ne se souvient jamais des prénoms?

Rédaction en ligne Publié le - Mis à jour le

Santé A qui cette situation n'est-elle jamais arrivée? On débarque dans une soirée. On nous présente à plusieurs personnes qu'on connaît peu ou pas. On dit alors bonjour et à peine le temps de finir les présentations, on a déjà oublié les différents prénoms. Une situation très fréquente qui arrive à la majorité de la population...


Mais à quoi est due cette situation? A notre mémoire de poisson? En partie, mais surtout à notre cerveau, encore lui! Il retiendra plus facilement les images que les autres données, comme un nom, explique sur le site Sciencefriday E. Clea Warburton, spécialiste des neurosciences cognitives à l'université de Bristol. "Nous sommes des créatures visuelles. Notre cerveau a plus de cortex dédié au traitement d'informations visuelles qu'aux informations provenant des autres sens. Nous sommes programmés pour encoder et extraire des informations visuelles bien plus que des informations auditives".

Mais il faut revenir à nos ancêtres et à leur évolution pour comprendre cette disposition. Selon le site scientifique, ils avaient pour habitude de se reconnaître entre tribus en se voyant, bien avant que le langage ne fasse son apparition.

De plus, le visage et toutes ses spécificités apportent bien plus d'informations qu'un simple nom. "Une partie de nos prouesses pour reconnaître les visages provient d'une région du cerveau nommée l'aire fusiforme des visages, qui semble être spécifiquement dédiée à cet usage. Des dégâts en cet endroit, ou dans des régions proches du cerveau, peuvent provoquer une maladie appelée prosopagnosie, ou incapacité à reconnaître les visages", explique Sciencefriday.

Les prosopagnosiques peuvent reconnaître des objets de tous les jours comme une tasse, un téléphone, une voiture, mais pas un visage –pas même celui de leurs proches ou le leur", explique le site.

Un neurologue, auteur de nombreux livres sur le cerveau et son fonctionnement, est atteint de cette maladie. Il a récemment décrit son handicap dans un livre, intitulé "L'œil de l'esprit". Dans le quotidien Libération il raconte qu'il lui arrive régulièrement de confondre deux personnes ou de ne pas les reconnaître. Il lui est également arrivé de ne pas identifier "l'homme assis à côté de sa fille". Mais pire encore, il a connu la situation embarrassante "de ne pas reconnaître son enfant dans un groupe de bambins!".

La prosopagnosie n'est pas une maladie si rare. Plus de 2% de la population dans le monde en souffre.

Lors de la prochaine soirée à laquelle vous participerez, sachez que la grande majorité des personnes oublient donc les prénoms et qu'il y a donc une explication à tout ça!

© La Dernière Heure 2013

Publicité clickBoxBanner