Santé Le nombre de médicaments non utilisés ou périmés déposés dans les officines ne cesse d’augmenter dans les trois Régions.

Depuis septembre 2005, les Belges doivent obligatoirement déposer les médicaments périmés ou non utilisés chez leur pharmacien. La pratique semble désormais inscrite dans les mœurs puisque 598.283 kilos de médicaments ont été rapportés en 2013. "Le chiffre a tendance à augmenter dans les trois Régions depuis plusieurs années. Ça ne veut pas dire que plus de médicaments sont consommés. Nous estimons que les patients sont plus sensibilisés et qu’ils connaissent mieux la procédure à suivre avec les médicaments non utilisés", commente Bart de Greef, de Pharma.be.

La Flandre, région la plus peuplée, détient le record du nombre de boîtes rapportées avec 317.090 kg en 2013. Mais le sud du pays remporte la palme d’or pour le ratio par habitant, avec une moyenne de 62,2 grammes de médicaments déposés par les Wallons dans les officines (voir infographie).

La gestion de ces déchets, définie par la loi, représente de lourdes dépenses pour le secteur du médicament : les pharmaciens et l’industrie pharmaceutique se partagent les coûts de l’achat et du transport des boîtes utilisées pour la collecte, soit 114.089 € HTVA en 2013.

L’incinération des déchets est, quant à elle, entièrement prise en charge par l’industrie pharmaceutique. Pour cette dernière étape dans la vie du médicament, 109.678 € HTVA ont été déboursées en 2013.

Malgré ce coût financier, l’industrie pharmaceutique se réjouit de l’augmentation du nombre de déchets déposés dans les pharmacies : "D’abord pour des raisons environnementales : tout ce qui est incinéré ne se retrouve pas dans l’écosystème aquatique. Ensuite, pour la santé des patients. Un produit périmé rapporté ne sera pas utilisé par quelqu’un d’autre", conclut Bart de Greef.

© dh

Avez-vous la bonne attitude avec les déchets de médicaments ?

Q1 Les médicaments, c’est comme les aliments : il suffit de regarder l’emballage pour connaître la date de péremption.

Vrai. Toute boîte comporte obligatoirement une date de péremption clairement indiquée sur une de ses faces. Cherchez la mention "EXP :…"

Q2 Je peux déposer mes médicaments non consommés à la déchetterie.

Faux. Seules les pharmacies sont habilitées à récolter les médicaments périmés ou non utilisés. Ces médicaments ne sont jamais remis en vente.

Q3 Je peux rapporter les médicaments de mon chien à la pharmacie.

Vrai. Les médicaments des animaux domestiques sont également collectés par les pharmaciens.

Q4 Les médicaments homéopathiques se jettent à la poubelle.

Faux. Les médicaments homéopathiques périmés et non utilisés, au même titre que les autres médicaments, doivent être rapportés chez votre pharmacien.

Q5 Je peux rapporter une bouteille de sirop vide à mon pharmacien.

Faux. Il récupère seulement les médicaments non utilisés ou périmés. Les blisters vides doivent être jetés dans le sac des déchets ménagers non triés. Les récipients en plastique ont leur place dans le sac bleu ou à la déchetterie. Les pots et bouteilles en verre doivent être jetés dans les bulles ou conteneurs à verre mis à disposition dans chaque commune belge.

Q6 Seul le pharmacien qui a vendu le médicament peut récupérer le produit lorsqu’il est périmé.

Faux. Tous les pharmaciens participent à la collecte des médicaments. Ils sont donc tous obligés d’accepter les périmés que vous leur apportez (dans la mesure où vous avez suivi les instructions pour le tri).