Santé 1.039 nouveaux cas tous les ans; 14.719 patients infectés par le VIH sont suivis médicalement en Belgique

À l’approche de l’été et de nouvelles rencontres, la plate-forme Prévention sida a lancé sa campagne estivale : "Les bons réflexes pour se protéger du VIH/Sida et des IST."

Car le sida et les maladies sexuellement transmissibles n’ont pas disparu. 15.000 patients atteints du sida sont suivis médicalement. En Belgique, on dénombre plus de trois nouveaux cas d’infection au VIH par jour. En 2014, quelque 1.039 nouveaux cas ont été comptabilisés.

Cette année, la plate-forme basée à Bruxelles souhaite informer le public sur la prévention combinée. "C’est la possibilité de combiner une protection importante qu’est le préservatif à d’autres types de prévention tels que le dépistage et aux traitements divers", explique Mary Stevens, responsable de projet à l’ASBL. "C’est cet ensemble qui permet de lutter contre le VIH et les IST diverses."

"La campagne d’été s’adresse à tout le monde, y compris aux groupes à risques", détaille la responsable. "Il faut leur dire que le dépistage reste important. De plus, certains traitements, comme le traitement antirétroviral, permettent aux patients de vivre mieux et plus longtemps mais aujourd’hui, certains traitements peuvent empêcher la transmission du virus."

La campagne est essentiellement présente sur les réseaux sociaux et Internet. Affiches, cartes postales et un guide des bons réflexes sont également disponibles sur www.les-bons-réflexes.org.


700.000 préservatifs distribués

La prévention est un élément important en festival. Et, comme le rapporte une enquête de Solidaris, la moitié des festivaliers ont déjà fait l’amour lors d’un festival de musique.

36,3 % des festivaliers l’ont fait avec un partenaire occasionnel, souvent rencontré sur le site.

Lorsqu’ils font l’amour avec une autre personne que leur partenaire régulier, les festivaliers se protègent dans 90,5 % des cas.

En d’autres termes, on remarque qu’un imprudent sur dix, souvent jeune et alcoolisé, court de grands risques en refusant le préservatif. Il s’expose aux infections sexuellement transmissibles et au sida.

La plate-forme Prévention sida est présente sur "une douzaine de festivals. On fait de l’information et de la prévention sur les sites de Dour, Couleur Café ou encore LaSemo, pour ne citer qu’eux".

Sur place, les membres de la plate-forme Prévention sida distribuent des préservatifs et des lubrifiants aux amateurs de musique et de grand air. "Chaque année, nous distribuons plus ou moins 700.000 capotes", nous indique Mary Stevens, responsable de projet à l’ASBL.