Santé Les Toc peuvent s’aggraver et isoler complètement la personne si l’on ne réagit pas.

Les troubles obsessionnels compulsifs (Toc) sont des "troubles anxieux", selon le psychiatre et psychothérapeute, Serge Gozlan, à ne pas confondre donc avec le terme maladie.

Comme son nom l’indique, ce trouble se caractérise par des pensées obsessionnelles et des actes compulsifs. "Ce sont essentiellement des rituels de vérification, de lavage, de nettoyage, des rituels mentaux et des rituels d’ordre et de symétrie", affirme le docteur Gozlan.

Il s’agit d’un problème facile à diagnostiquer pour les spécialistes, mais il n’est pas toujours simple de trouver une solution rapide, surtout pour les personnes qui en sont touchées depuis de longues années. "Le temps qu’il faut pour le traitement dépend de la sévérité du Toc et depuis quand la personne en souffre. En moyenne, une personne attend quatorze ans avant de consulter un spécialiste. Cela est grave car plus la personne attend, plus les Toc s’installent et ils seront donc plus difficiles à faire partir", précise le psychothérapeute. Par ailleurs, "la durée du traitement dépend de la motivation du patient et de ce qu’il va faire durant la thérapie".

(...)