Santé Les bactéries se propagent soit lorsqu’un sujet entre en contact direct avec un pigeon, soit par inhalation des micro-organismes.

Le pigeon des villes est un oiseau particulièrement prolifique avec une moyenne de 3 ou 4 nichées par an. Il trouve, dans l’environnement urbain, une abondance illimitée de nourriture ainsi qu’une multitude de sites de reproduction et d’habitat (toitures, corniches, enseignes publicitaires, ouvrages d’art, édifices abandonnés, etc.).

"Bon nombre de pigeons sont porteurs d’agents infectieux tels que des bactéries, des virus, des mycoplasmes et des parasites. Ces agents infectieux se retrouvent principalement dans les déjections et se transmettent à l’homme, soit par un contact oiseau-homme, soit par inhalation. Le virus grippal pénètre alors par les voies respiratoires", explique Dimitri Leduc, professeur de pneumologie de la faculté de médecine de l’ULB et directeur du service pneumologie de l’hôpital Erasme.

(...)