Sexualité Bon nombre de politiciens font des propositions alléchantes aux couples en âge de procréer afin d’augmenter la natalité dans leurs pays.

Avoir un enfant est un choix. Dans certains pays, cela devient une urgence. Il faut renouveler la population au plus vite avant que le système social ne s’effondre. Pour pousser les jeunes à procréer, certains pays ont des idées plutôt originales.

Le Japon. Le pays du Soleil Levant a des paysages à couper le souffle et une histoire incroyable, mais le taux de natalité y est très bas (1,4 enfant par femme). Trop bas. La population est vieillissante et le renouvellement ne prend pas. Alors, pour faire en sorte de changer les choses, les entreprises se lancent dans la création de robots qui pourraient aider les femmes à ressentir "l’instinct maternel". Kirobo Mini est un robot imaginé par Toyota. "Kawai", il imite les gestes attendrissants et maladroits des bébés. Il procurerait, de la sorte, une "connexion émotionnelle" avec sa propriétaire. Et lui donnerait envie de pouponner.

Le Danemark a un taux de natalité fort bas (1,7 enfant par femme). En d’autres mots, le nombre d’actifs sera insuffisant pour financer les retraites. Un spot publicitaire a fait sourire les Danois et augmenté le nombre de naissance. Le spot publicitaire Do it for Danemark. À cette époque, le taux de natalité atteignait des bas-fonds : 1,67 enfant par femme. Le spot d’une agence de voyage mettait en lumière ce problème et invitait les couples en âge de procréer à réserver des voyages durant la période fertile. Si un bébé était conçu durant le voyage, la famille recevait une poussette et trois ans de langes gratuits. Croyez-le ou non : les chiffres de natalité ont augmenté. 1.000 enfants de plus sont nés l’année suivante.

Suède. Pour accroître le bien-être et la productivité (et moins dans une optique de gonfler les chiffres sur la natalité), un politicien a eu une idée un peu loufoque. Per-Erik Muskos, 42 ans, a fait une proposition aux chefs d’entreprises suédois. Il leur suggère de laisser partir leurs employés durant une heure au cours de la journée pour "s’envoyer en l’air". Une pause "sexe" qui serait rémunérée, au même titre que les pauses café ou cigarette. Cette proposition permettrait à chacun - en couple - de quitter le bureau à sa meilleure convenance pour renouer des liens avec son/sa partenaire et revenir plus boosté que jamais au travail.

La Russie. Depuis la chute de l’URSS, en 1991, la Russie a perdu 5 millions de personnes. L’alcoolisme, les maladies sexuellement transmissibles et les dures conditions de vie ne permettent pas toujours de fonder une famille. La région d’Oulianovsk a lancé, en 2007, le "jour de conception" et de "communication familiale". Le 12 septembre est désormais considéré comme un jour férié, destiné à procréer et faire des bébés afin de contrer la dénatalité. Si le bébé naît le 12 juin, jour de la fête nationale, la famille se voit offrir toutes sortes d’objets : voitures, couches, landaus, frigos… Et un passage dans un show télévisé. Et, force est de constater que cette campagne aura porté ses fruits : en 10 ans, le taux de natalité de la région a augmenté de près de 25 %.