Sexualité Les transgenres pourront changer de sexe sans avoir à subir une ablation de leurs organes reproducteurs de naissance.

Depuis le 1er janvier 2018, la loi relative à la transsexualité a changé. La loi datant du 10 mai 2007 n’est plus. Elle a été adaptée "en fonction des obligations internationales en matière de droits de l’homme". Concrètement, cela veut dire que les personnes transgenres pourront plus facilement changer d’identité. Ce texte de loi prend désormais en compte les difficultés passées ayant trait aux liens de filiation des personnes transgenres, après le changement de sexe.

Pour changer de prénom et de sexe sur leur carte d’identité, les conditions médicales sont supprimées.

Autre modification qui a toute son importance : exit l’obligation de stérilisation ! Les personnes transgenres ne seront plus forcées par la loi à avoir recours à une ligature des trompes ou à une vasectomie. Les organes intimes pourront rester intacts. Donc, un homme ayant gardé tout son système reproducteur féminin pourrait tomber "enceint". Et donner naissance à des enfants. Un pas en avant salué par tous les défenseurs des personnes trans et genres pluriels.

Plusieurs cas d’hommes transgenres enceints ont défrayé la chronique ces dernières années. Le premier est le cas de Thomas Beatie. Assigné femme à sa naissance, il est devenu homme suite à un traitement hormonal et chirurgical. Il avait gardé son système reproducteur féminin. Il est le premier homme à avoir donné naissance à un enfant. Ce militant de la cause transgenre a accouché à trois reprises entre 2008 à 2010, en juin 2008 (Susan Juliette), en juin 2009 (Austin Alexander) et en juillet 2010 (Jensen James).

Il a ouvert la voie à d’autres transgenres, comme Trystan Reese. Né femme, il a souhaité changer de genre. À 34 ans, l’homme ayant gardé son utérus, a cessé de prendre de la testostérone pour donner naissance à un enfant. Après une fausse couche et de faux espoirs associés, il a mené à terme sa grossesse. Il a donné naissance à un petit Leo, le 14 juillet 2017. Il s’agit du troisième enfant de la famille. En effet, Trystan et Biff, son compagnon, avaient adopté deux enfants, Hailey et Riley. Il avait indiqué à la presse qu’il n’avait cure des critiques : "Je me suis lancé dans cette aventure parce qu’un de mes amis très proches a fait pareil. Je suis le seul à en parler, mais il y a de nombreux trans masculins qui sont dans le même cas. Je veux ouvrir de nouveaux horizons à ceux qui, comme moi, ont eu besoin de changer de sexe. Pour moi, c’est un devoir. Et tant pis si je reçois des courriers haineux."