Sexualité

Depuis deux années, Rebecca vit une relation très particulière avec un homme et une femme.

Rebecca vit avec son ami Rob. Celui-ci a une petite amie depuis dix ans et partage son lit avec les deux demoiselles, qui elles partagent le même homme.

Rebecca s'est confiée sur cette relation amoureuse au Huffington Post: "Je ne me définis pas comme polyamoureuse, mais j'ai une relation avec un homme qui se définit ainsi. Quand je passe la nuit chez lui, je dors dans le même lit que lui et son autre copine. Il est au milieu. Nous trouvons que le triolisme entre deux femmes et un homme, c'est sexy, et cela nous arrive de coucher tous les trois ensemble mais, généralement, nous le faisons séparément, même si c'est à côté de la troisième personne."

La rédactrice web ne définit pas l'autre fille comme sa petite amie: "Ce n'est pas ma petite amie, mais nous nous entendons très bien. Je m'attendais à ce que la situation soit horriblement gênante... mais pas du tout."

Le trio ne connait pas la jalousie. Chaque personne couche avec qui elle veut: "Si nous voulons commencer une relation sérieuse, nous mettons cette personne au courant de notre dynamique assez tôt. C'est plus facile pour nous."

Mais Rebecca s'est quand même parfois sentie à part du couple, surtout quand ils ont eu un enfant à deux: "Quand Rob et son autre copine ont eu leur premier bébé l'an dernier, je me suis attendue à toutes sortes de complications. Et je n'avais pas tort", poursuit Rebecca. "De prime abord, tenir leur petite fille dans mes bras m'a paru étrange, et c'est devenu encore plus étrange quand j'ai dû aller dormir sur le canapé du salon pour ne pas être réveillée sans arrêt. Je me suis sentie un peu (parfois beaucoup) de trop. Mais j'ai eu aussi le sentiment de faire partie d'une famille."

Au final, Rebecca assume pleinement cette relation avec Rob et sa copine: "Je ne suis pas avec Rob parce qu'il est polyamoureux, mais parce que c'est Rob, et que sa tendresse m'a donné le courage de choisir un mode de vie qui inclut parfois des plans à trois dans les grandes occasions."