Sexualité

Au Japon, l’oreiller est, dans la culture, très important. En effet, il serait perçu comme étant le double de la personne qui s’y couche et y dépose ses rêves et son âme.

Pas étonnant dès lors de constater que des matelas et oreillers (sous forme pseudo humaine ou non) soient utilisés tels des sextoys. 

Dans la revue Terrain, l’anthropologue Agnès Jiard revient sur cette pratique. Elle explique que ces objets sexuels n’ont pas de "forme définitive" Ces Kû pillows "peuvent épouser les contours de tous les fantasmes"

Certains n’hésitent, par ailleurs, pas à épouser l’objet de leur désir…