"Les femmes ne chassent pas les gros sexes"

Laurent Depré Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Sexualité

« J’ai un Mickey Maousse, de quatre pieds six pouces, qui fiche aux blondes aux rousses la frousse »… Ces paroles, de la période reggae de Serge Gainsbourg, accompagnent une chanson de 2 minutes et 56 secondes durant laquelle le père Gainsbarre explique qu’il dispose d’un sexe aux proportions incroyables…

Cliché n°1: La taille du pénis est importante

En termes de taille de sexe, on trouve toujours plus fort que soi… Qui n’a jamais, au moment de prendre une douche collective dans le vestiaire d’un club de sport, hésité à baisser son slip? Surtout en apercevant l’anatomie de l’arrière-droit et l’engin du centre-avant…

Un problème que les femmes ne connaîtront jamais. Une honte furtive, mais qui peut laisser des traces, à laquelle elles échappent ! Sujet éculé ? Pas si sûr ! Allez donc vous balader en librairie et scrutez la une des magazines féminins… Ce sujet excite la curiosité, enfle les débats et ne trouve jamais de réponse dans la tête des hommes.

Il faut les comprendre... D’un côté, on leur dit que la taille importe peu. De l’autre, que les hommes dotés d’une solide verge séduisent davantage les femmes. Qui croire ? Que faire ? En Belgique, un phallus fièrement dressé fait 16 centimètres en moyenne.

« Beaucoup de patients viennent nous voir croyant avoir un sexe de trop petite taille. Après un simple examen clinique, il apparaît qu’ils sont totalement dans la moyenne. C’est donc souvent dans la tête de ces messieurs que cela se passe… » glisse-t-on au secrétariat du service d’urologie de l’UCL.

« De nombreux hommes veulent se rassurer. C’est une peur ancrée dans leur subconscient », confirme le docteur Opsomer, urologue aux cliniques universitaires de Saint-Luc. « Ils pensent avoir un trop petit sexe. J’ai d’ailleurs régulièrement en consultation des personnes d’un âge avancé pour qui cela a été un vrai questionnement toute leur vie… »

Pas une question de taille…

Pour assurer la qualité d’un rapport intime, la taille au repos n’a qu’un intérêt… tout secondaire. « L’élément à prendre en compte est la rigidité. En moyenne, pour maintenir une bonne rigidité de la verge, il faut un volume de 130 ml de sang. Avoir un bel organe jeune, c’est sans doute très agréable, mais en vieillissant des problèmes vasculaires voient le jour et les soucis arrivent », précise encore le Dr Opsomer.

Le porno, accessible en deux clics sur internet, est pointé du doigt. Ces « super hommes », totalement mis en scène, ou plutôt leur endurance et la taille de leur engin contribuent à démoraliser le quidam qui s’esquinte, pour ne pas écrire autre chose, les yeux sur son écran. " Nous devons rejeter régulièrement ces arguments que nous retrouvons dans la bouche des patients de la génération Youporn. Ces vidéos sont trafiquées, elles ne reflètent en rien la réalité "...

"Les femmes n'y accordent pas d'importance, mais..."

"On peut avancer que les femmes peuvent être visuellement excitées par un sexe qui est grand, qui en impose ... Mais, nous sommes dans le domaine de l'imaginaire érotique. Ce n'est pas pour autant qu'elles le veulent absolument en elles..." explique Nathalie Mayor, sexologue clinicienne .

"Cela ne veut pas dire non plus qu'elles vont disqualifier tous les autres hommes pour autant et ne privilégier que les partenaires solidement membrés pour avoir un orgasme. Ajoutons que certaines femmes vont ressentir l'envie de voir ce gros sexe les remplir, les combler. Bien entendu, cela ne signifie en rien que la relation sera réussie et que l'orgasme sera au rendez-vous!"

Rassurant ? Tout comme le fait que beaucoup (si pas la majorité) des femmes jouissent grâce à la stimulation clitoridienne? " Pour celles qui ont l'habitude de jouir de cette façon, la pénétration n'a plus qu'une valeur relative... A la limite, elles ne voient même plus le sexe de l'homme comme unique pourvoyeur du plaisir. " A contrario, la spécialiste a déjà remarqué que dans l'esprit de certaines femmes qui n’arrivent pas à avoir un orgasme vaginal, l'option XXL serait un atout en plus. Ce qui s 'avère n'être qu'un simple fantasme au final.

Sexe, pénétration et... psychologie

Comme le rappelle la sexologue, une partie de jambes en l'air ce n'est pas que l'acte de pénétration. " Il y a beaucoup d'autres leviers et d'actes symboliques qui agissent sur le psychologique de la femme au moment de faire l'amour. C'est avant tout une relation à l'autre. Beaucoup d'hommes semblent l'oublier !"

A ce titre, des préliminaires respectés et réalisés en orfèvre pourront apporter leur lot d'orgasmes rapides. Et là, mister anaconda ou pas, c'est la fête à la maison !

A chaque sabre son fourreau

Le sexe de la femme est tellement accueillant qu'il... s'adapte automatiquement au format du partenaire. " Ce n'est jamais qu'un muscle qui réagit, prend forme... On a coutume de dire que seul le premier tiers du vagin est le plus sensible. D'un autre côté, il reste encore beaucoup de mystères autour du sexe féminin. Il faut surtout sortir du sacro-saint principe de simple frottement et de va-et-vient. L'organe est bien plus sensible à la pression. Il existe de nombreux endroits sensibles à l'intérieur d'une femme. "

Vous continuez à complexer d'avoir un "petit zizi" ? Travaillez votre habilité érotique en contrepartie bon sang ! Quelle que soit la position du cru: changez l'angle de pression sur le vagin, visez des endroits inexplorés, variez les mouvements du bassin et le rythme de vos coups de boutoir.

Elles vous diront merci...


Publicité clickBoxBanner