Sexualité Être totalement libre d’avoir une vie sexuelle épanouie n’est pas toujours aisé. La faute aux stéréotypes qui peuvent coller à la peau

La Fédération des centres de planning familial des FPS vient de lancer une campagne à l’encontre des stéréotypes en matière de sexualité. Avec "Même pas vrai", le centre entend déconstruire 32 stéréotypes les plus courants.

À travers le site du même nom (www.memepasvrai.be), la Fédération mène une large campagne didactique.

En plus de balayer certains clichés d’un revers de main, elle donne des réponses claires et documentées pour aider le jeune curieux à se rendre compte de l’absurdité du cliché. Et surtout, à "se sentir libre de vivre sa sexualité comme il/elle le souhaite et non comme la société le lui impose."

Nous avons sélectionné 5 des 32 stéréotypes relevés par les centres de planning familial.

1. Les femmes n’arrivent pas à faire l’amour sans sentiment amoureux. "Même pas vrai. Le phénomène des sex friends (ou fuck friends ) existe autant chez les femmes que chez les hommes ! Rien n’empêche d’avoir des relations sexuelles sans être amoureux. Ce n’est pas pour autant que d’autres sentiments ne sont pas présents lors de ces rapports sexuels (affection, tendresse, etc.)."

2.Les hommes pensent tout le temps au sexe. "Même pas vrai. Contrairement à ce qu’on entend souvent, les hommes ne penseraient pas au sexe toutes les 7 secondes mais plutôt toutes les 28 minutes, ce qui est loin d’être "tout le temps "! Les femmes, elles, y penseraient toutes les 51 minutes. Ce ne sont que des moyennes, donc si vous ne vous retrouvez pas dans ces statistiques, pas de panique !"

3. Une femme qui aime le sexe est une salope. "Certain(e)s pensent que c’est dans la "nature" des hommes d’aimer le sexe. Mais une femme a aussi des envies sexuelles, est libre de les exprimer… Et d’aimer ça ! Car, au final, on est tous des êtres humains et chacun fait ce qu’il veut de sa sexualité !"

4.On ne perd vraiment sa virginité que lors d’un rapport hétérosexuel. "Même pas vrai. La perte de la virginité n’est pas uniquement liée à la pénétration du pénis dans le vagin. Faire l’amour, c’est se donner mutuellement du plaisir sexuel et il existe de très nombreuses façons de le faire ! On perd donc sa virginité lors du premier rapport sexuel, qu’il soit hétéro ou homo !"

5. Dans les rapports homosexuels, l’un-e "fait" la fille, l’autre le mec. "Même pas vrai. Et pourquoi donc ? Parce que dans une "vraie" relation sexuelle, il faudrait un homme et une femme ? Cela renvoie également à l’idée que dans un rapport, il faut y avoir un dominant (celui qui "fait le mec", évidemment) et un dominé, ce qui est faux ! Et puis, c’est quoi "faire la fille" ou "faire le mec" ?"