Sexualité Des scientifiques mettent en évidence trois pratiques qui pourraient aider les femmes à atteindre le plaisir à chaque rapport sexuel, ou presque.

L’orgasme féminin reste un sujet très étudié. Les chercheurs multiplient les recherches pour lever le mystère et comprendre le fonctionnement du plaisir sexuel féminin. Tout reposerait sur un trio, une combinaison de sexe oral, de stimulation génitale et de baisers langoureux et passionnés.

Une nouvelle étude américaine menée auprès de plus de 52.000 personnes de 18 à 65 ans (tous en couple), publiée dans le très sérieux Archives of Sexual Behaviour, démontre une nouvelle fois l’écart qu’il existe en matière d’orgasme entre les sexes.

Outre cette différence de genre (femmes et hommes ne sont pas égaux face au paroxysme du plaisir sexuel), il existe une différence entre les personnes d’orientations sexuelles différentes. Les homosexuelles éprouveraient plus de plaisir que les hétérosexuelles. 86 % des lesbiennes ont éprouvé du plaisir lors de rapports intimes, contre 65 % des femmes hétérosexuelles.

"Les différences entre les hommes et les femmes - concernant l’orgasme - étaient déjà connues avant cette étude", explique David Frederick, auteur de l’étude. "Les différences entre les lesbiennes et les hétérosexuelles étaient supposées, basées sur des échantillons limités de femmes homosexuelles. Cette étude pointe plus les différences entre les genres et sexualités."

"Près de 30 % des hommes pensent que les préliminaires sont le meilleur moyen pour les femmes d’avoir un orgasme, il n’y a rien de plus incorrect", explique Elisabeth Lloyd, co-auteure de l’étude.

L’orgasme s’atteindrait par une combinaison savante de mots doux, de toucher génital, de baisers langoureux et profonds et de sexe oral.